mardi 27 janvier 2015

Coach de Star - Matériel de Star

"Le haut niveau est un jeu. Alors autant le vivre et le jouer à haut niveau".
Jean-Claude Killy
Semaine dernière en plein coeur du centre sportif chic L'Usine à Paris, une fin d'après-midi pas comme les autres, en compagnie de coach Joe, un coach "people" ayant notamment entraîné Omar Sy avant le tournage d'Intouchables (ça c'est pour le côté cocorico) ou le famous koople Kayne West/Kim Kardashian (ça c'est pour le côté waou)...

Conviée en compagnie d'autres blogueuses et journalistes sportives à l'occasion du lancement des nouveaux écouteurs sans fil PowerBeats2 de la marque Beats by Dre, j'ai été mise au défi lors d'une session training des plus killing (me (not) softly (at all))


1h intense et complète avec beaucoup de cardio et des exercices ciblés type gainage ! Autant vous dire que je me suis évanouie juste après la photo de groupe (prise après la séance) (merci Mr le photographe) (mon sourire est trompeur) et les quelques chips de kalé avalées juste après (eurk).

De quoi nous motiver à tester ce nouveau système wireless, connecté en bluetooth à notre téléphone, qui permet de se déplacer librement et de s'entraîner en mouvements (9 mètres de distance possible et plus de 6h de lecture non-stop) (de quoi faire un marathon donc) (ahem). L'idéal pour aller courir ou pour faire des sessions de working out directement à la maison via une application (comme NTC Nike Training Course, ultra-ludique et pratique) (surtout sans les mains) ! 

Allez, on dégaine son tapis, ses haltères, sa medecine ball et son élastique...
L'important c'est d'y croire, d'être bien équipé(e) (et de s'auto-motiver accessoirement parlant) !

Infos Pratiques : 
Coach Joe : contact Twitter https://twitter.com/coachjoe78 
Beats by Dre : www.beatsbydre.com 
Prix indicatif : écouteurs sans fil PowerBeats2 environ 199€

dimanche 25 janvier 2015

Un Week-End à Rome

"Tous les chemins mènent à Rome".
Alain de Lille
Mini city guide aux allures de 10 commandements pour vous résumer point par point mon fantastique week-end à Rome, à l'occasion du lancement de la Six Friends Theory par Mercure. Logement, visites, restaurants, shopping... Je vous dévoile comment (largement) occuper et profiter de 48h dans la capitale italienne !


- Dormir à l'hôtel Mercure Colosseo, fantastiquement situé à tout juste 200 mètres de l'édifice, et possédant l'une des rares piscines sur toit de la ville (j'ai vraiment regretté que nous soyons en plein mois de janvier) (mais mon bikini se tient ready pour les week-ends printaniers)...
- Boire un Spritz au bar (ou directement sur le rooftop si les températures extérieurs vous le permettent) (vous comprendrez plus bas en visualisant la terrasse)...
- Se coucher et se réveiller face au Colisée...


- Passer devant (et dedans) le Colisée, forcément...
- S'émerveiller face à tant de "passé", tant d'histoires, tant de grandeur...


- Pénétrer au coeur du plus petit état du monde et visiter le Musée du Vatican...
- S'éblouir face à la beauté transcendante de la Basilique Saint-Pierre...
- Résister à la tentation de photographier le plafond "Michel-Angien" de la Chapelle Sixtine (seuls trois d'entre nous ont gardé leurs smartphones et autres appareils photos bien rangés) (les autres ont shooté en mode incognito sous le manteau) (#balance)... 
 

- Se perdre dans les rues romaines... 
- Céder à l'appel touristique du Selfie Stick (ce bâton télescopique vous permettant de réaliser à main levée des photos de groupe télécommandées)...
- Se poser en terrasse autour d'une placette aux charmes fleuris et siroter un Coca Light signé d'un grand couturier...
 

- Déjeuner dans une trattoria traditionnelle, Matricianella...
- Commander l'une des spécialités locales : les linguine acacio e pepe (à la crème, au fromage (pecorino) et au poivre) (une tuerie) et les spaghettis all'amatriciana (tomates, oignons et bacon)...
- Refaire le monde, embrasser des Fiat 500 et jurer se mettre au régime en rentrant... 


- Découvrir le quartier du "ghetto juif" et la cuisine typique...
- Notamment les artichauts fris au coeur ultra tendre et fondant...
- Essayer d'annuler son billet retour, déjà...


- Faire son "food shopping" chez Eataly, un très très grand concept store dédié à la nourriture italienne dans son ensemble (épicerie et restaurants), et possédant ses propres fabriques sur place de pains en tout genre, de mozarella en tout genre aussi et même de bières...
- Tester la fior di latte ou la straciatella, des mozarellas ultra-crémeuses délicieuses...
- Déguster l'une de leur fantastique pizza maison, avec une option sur leur gorgonzola-potiron...
 

- Prendre un cours de cuisine spécial "pasta" avec de vrais chefs italiens...
- Apprendre à ne plus lésiner sur l'huile d'olive (et oublier le beurre), à faire sa propre pâte à pâtes, à rouler de l'orrichietti ou du ravioli farci...
- Maîtriser désormais trois plats typiques : Cavatelli con Salsiccia e Funghi, Tagliatelle al ragù et Ravioli di ricotta al limone menta e burro !


- Oublier la triste réalité du retour en "photo-bombant" ses amis dans l'avion...
- Se moquer du maquillage over prononcé des hôtesses Alitalia...
- Garder un maximum de très très bons souvenirs avec soi...
 

Arrivederci Bella Roma !
Et encore merci les amis d'avoir rendu cette parenthèse tout bonnement inoubliable !

Crédits Photos : Amélia de Nymphea's Factory, Sébastien de Dandies, et moi-même pour certaines.