lundi 9 février 2015

Soleil Sous Protection (très) Rapprochée

"L'amour, c'est le soleil après la pluie, et la luxure, c'est l'orage après le soleil".
William Shakespeare
La citation, c'est pour la semaine so Fifty Shades of Grey qui nous attend (sortie en salles mercredi pour les non-averties du lundi).
Mais le sujet du jour concerne aussi votre sexy body puisque l'on va causer protection solaire, et donc bikini & cie...

Que votre prochaine exposition soit programmée avant l'été ou non, nous sommes toutes concernées par les méfaits des UV, même en hiver, même par temps gris, même à Paris (juste une petite introduction-conseil pour vérifier que votre crème des everyday comporte bien un SPF adapté (minimum 15/20 pour les citadines)).

Sauf qu'à l'arrivée des beaux jours, on rêve toutes d'un beau hâle qui durerait, et on adapte pas forcément les bons gestes en conséquence... On se rue sur la première terrasse ensoleillée, on abaisse son indice solaire d'un cran pour maximiser l'effet d'un week-end express à l'étranger, on oublie les gommages pour ne pas risquer d'écorcher la fine couche colorée durement gagnée, bref, on déconne à plein tube en oubliant la crème. Le comble de la beautista.


Voici d'ailleurs un test sous lampe UV, réalisé lors de mon passage chez Lancaster Sun : sur mon visage une protection très légère (uniquement une poudre compacte à SPF15), sur ma main droite une protection solaire indice 50, et rien du tout sur ma main gauche. 

Cette dernière est pleine de tâches en formation (#heritagefamilial) et mériterait bien sa dose de protection (je pars donc en quête d'une crème pour les mains avec indice solaire), tandis que l'autre apparaît comme noire, totalement protégée par cette barrière de soin solaire. Côté visage, l'expert m'accompagnant dans ce test me délivre un bon point (#bonneeleve), et insiste lui aussi sur l'utilité d'une protection au quotidien toute l'année, soit via nos soins, soit via notre make up.


Et lors de nos séjours "soleil proche" ou "soleil lointain", on s'arme des nouveautés Lancaster Sun :

- avant l'exposition au niveau de nos cheveux, avec le spray Sun Beauty Hair anti-UVA, UVB et infrarouges. 

- durant l'exposition avec leur complexe TAC (qui célèbre cette année ces 30 ans de brevet), activateur de bronzage, présent désormais dans une huile sèche protectrice indice 50 qui ravira les adeptes de l'effet satiné sous haute protection.

- après l'exposition avec leur gramme après-solaire Tan Maximizer, enrichie cette année de deux nouveautés, un lait corps après-soleil sous la douche (comme le Nivea mais avec un effet prolongateur de bronzage intégré pour les feignasses), et un spray Instant Cooling Mist sous forme de brume apaisante très rafraîchissante et elle aussi enrichie en Tan Prolonging.

Tout pour bronzer vite, bien et beau.


Maintenant qu'on sait comment s'équiper pour optimiser son hâle, le faire durer, et embaumer de la tête aux pieds (manucurés) du doux parfum de vacances iconique Lancaster... On réserve ses billets ! Direction Copacabana ? Les Bahamas ? Cancùn ? Capri ? Mexico ? (je ne ferai pas ma difficile)