jeudi 2 août 2012

Duel de Tee-Shirts

"L'amour est un duel : - Bien touché ! Merci."
Tristan Corbière

Le Graal du tee-shirt parfait, on l'a toute quêté.
Qualité du coton, de la coupe, de l'encolure, des manches, des finitions, sans parler du prix ou de la profondeur de gamme niveau cols ou niveau coloris...
Tout est passé, passe et repasse, au crible de nos rayons fashion lasers, la grille comparative se remplissant au fil des ans, la ligne parfaite aux full critères n'apparaissant visiblement pas (le It-Bingo du désespoir quelque sorte).


Afin de compléter vos (éternelles) (sans doute) recherches, je vous propose de découvrir (peut-être) deux nouvelles marques de tee-shirts, et de les confronter (pour sûr), à travers un duel de basiques validé sur des points éminemment subjectifs objectifs.

Le match du jour opposera donc Bobi et Margaux Lonnberg
Représentées respectivement par les modèles "525" et "Marlow".


Dans le clan Bobi, le programme 525 permet de dénicher sa perle rare parmi 20 best-sellers en terme de formes, et pas moins de 15 couleurs différentes (je vous laisse faire ce calcul mental de haute volée (CE2 au bas mot)).

Un système qui nous rappelle forcément et fortement deux American... quelque chose que j'affectionne tant.


Sauf que pour un jersey de coton quasi-équivalent, surtout après lavage, le prix est divisé par 3, voir par 4.
Comptez 12€ environ pour un débardeur, 20€ pour une robe tunique.
Et ça se passe par ici.

Elle est pas belle la vie ?!


Du côté des Lonnberg, la situation est bien différente.
On ne joue plus vraiment dans la même catégorie, faut se l'avouer.
Ici, qualité rime avec prix (on a rien sans rien paraît-il) (comptez 67€ pour un tee-shirt), et désirabilité avec fluidité (la composition 94% viscose 6% élasthanne est absolument divine) (à porter ET à toucher).


Sa coupe ample et droite, son encolure ronde et large (attention, ça taille grand!), lui confèrent un style lose unique, au tombé absolument parfait (quand c'est réussi, faut le souligner). 

Le seul hic à mon sens vient de la nécessité de le repasser, malgré un précautionneux séchage sur cintre, pour un rendu soigné (le col ayant tendance à tournicoter) (quand ça déconne même un tout petit peu, faut le souligner aussi non ?!). 

A retrouver d'urgence donc, directement sur l'e-shop de la belle Margaux.



No winner and No loser, vous l'aurez compris, le résultat correspondant aux bourses, aux exigences pragmatiques et au style de tout à chacun.

Pour ma part j'aime me faire plaisir sur ces basiques de tous les jours en me constituant un petit stock de modèles "luxe" dans mes everyday tonalités (noir, gris, blanc quoi), comme avec ce dernier Margaux Lonnberg. Mini-collection haut de gamme que je complète avec des tee-shirts beaucoup plus abordables pour assurer le turn over entre machines, et mon besoin intarissable de toujours trouver le bon col pour aller sous tel ou tel pull (vous connaissez cette lubie, vous aussi ?!).

Maintenant que vous savez tout sur moi, mes tee-shirts et mes manies, je peux retourner à mon vrai travail, ma vraie vie, mes vrais sujets (du chiffon, encore et encore) (m'en sortirai jamais).

F.B

6 commentaires:

La Quotidienne d'Elé a dit…

Merci de nous faire découvrir ces deux marques.
Je pense que j'opterais pour le Margaux Lonnberg qui me semble très agréable et facile à porter.

Elé de http://laquotidiennedele.blogspot.com

Stannah a dit…

Merci pour ce comparatif très pertinent. Au moins avec ton article, on sait à quoi s'attendre :)

Auroreilone a dit…

Très sympa comme comparatif merci !! Moi qui porte des tee un jour sur deux ...

Audrey a dit…

très sympa ce reportage ;) quel duel !!
http://unefillelamodedesaddictions.blogspot.fr/

Clem a dit…

C'est comme si tu comparais un haut American Vintage à 60 euros avec un haut de chez H&M à 10 euros. Ca n'a aucun sens je trouve. Bien évidemment que le Tshirt le plus cher (de six fois) remporte la comparatif haut la main.

Odd-ette a dit…

lonnberg 100 fois ! bravo margaux