jeudi 27 août 2009

Le Journal de Mickey

"Je remontais dans ma mémoire jusqu'à l'enfance, pour retrouver le sentiment d'une protection souveraine. Il n'est point de protection pour les hommes. Une fois homme, on vous laisse aller".
Antoine de Saint-Exupéry

Il est de ces looks qui ne passent pas inaperçu. Il est de ces vêtements qui ne passent pas les années. Il est de ces outfits qui ne se passent pas de commentaires.

Pas réveillée, pas caféinée (et à peine théinée), allez savoir pourquoi, mes yeux se sont posés sur de la fringue "doudou": du sweat et du boyfriend short. Car il est de ces matins (chagrin) où n'importe quelle pièce trop serrée ou trop "100% laine qui pique" nous paraît impossible à porter, au risque de pester toute la journée (entendez grogner all day sur la collègue d'à côté, fulminer quand la caissière ne nous rend pas la bonne monnaie, insulter les voisins de métro qui n'ont pas eu la délicatesse de comprendre que oui, c'est à cette station que vous descendez et que oui, vous aimeriez bien qu'ils se poussent là, tout de suite, maintenant !).

Et bien, ce matin, pour ne pas risquer heurter l'ambiance SOS amitié de ce début de rentrée (tout le monde il est bronzé, tout le monde il est pas sur la même ligne 2 au même moment, tout le monde il veut pas travailler, tout le monde il veut copiner au petit déjeuner), j'ai fait demi-tour pour retrouver mes années CP, et mon ami Mickey.

Encore pire que teenage, carrément enfantin, mutin et pas du tout coquin.



Une tenue qui a suscité de multiples réactions non anticipées par mon wake up tout en difficultés.

Livrées ici en vrac:
"Ah bah qu'est-ce-qui t'arrive toi ce matin ? T'as décidé de nous la jouer Club Dorothée", "T'es vachement détente toi", "Et tu pues pas des pieds à la fin de la journée ?" (charmante celle-ci, surtout à 9h32 quand vous venez de passer le sas d'entrée), "Wouahou j'avais le même à 7 ans" (Et bien moi j'ai la vingtaine bien passée tassée), "J'croyais que le short avec des bottes c'était fini ?" (Merde. ELLE ne l'a pas mis dans les 10 tendances de la rentrée ?!), "Ah ouais alors toi t'es trop over-fashion pour moi là tu vois" (En fait, je ne cherchais pas vraiment à l'être, fashion), "T'as pas de réunion client aujourd'hui ?".

Car la question reste celle-ci: peut-on réellement être crédible au boulot avec une Minnie sur le dos ?

La réponse reste celle-là: assurément, NON.

F.B

6 commentaires:

Anonyme a dit…

Le monde du travail en Walt Disney, c'est ok !

sophie a dit…

et bien ecoute, moi je compte bien taper mon tee-shirt rose avec un mickey dessus dès demain mais dans mon cas c'est tout pardonné il vient en direct live du pays de mickey : disneyworld!!!!! moi je dis vive mickey au boulot!!!!!ils ont rien compris les gens

Anna a dit…

Révolution Minnie en perspective ! Tu crois que je peux taper le serre-tête à oreilles noires et noeud rouge ?

Géraldine a dit…

Love your sweat ! Continue d'assumer !

BigBoss a dit…

Je tiens à préciser pour éviter tout amalgame, qu'aucune des remarques débiles ne saurait m'être attribuée. J'étais en vacances, j'ai donc loupé ce coup d'éclat fashionnesque en mode régressif. T'en as parlé à Giovanni ?

BabyModeuse a dit…

Anonyme > Okkkkkkkkkkkkkkkkk !

Sophie > Mais ouais. Tous en Mickey pour aller bosser.

Anna > Evitons le serre-tête, restons politiquement correct. Ou presque.

Géraldine > Thx !

BigBoss > Je confirme que (heureusement pour moi), BigBoss n'était pas là. Giovanni a adoré, bien vu !