vendredi 12 août 2011

Ma semaine avec Stella

"Les culottes en soie ont besoin de culs habiles".
Proverbe Grec

Une semaine avec Stella (McCartney, pour les non branchés mode perdus en e-chemin), cela s'avère plutôt séduisant et grisant, ainsi qu'un poil culpabilisant (mince j'ose le mot "poil" aux côtés de "culotte", je remercie par avance le moteur de recherche qui va ramener ici des fétichistes du velu).

Parce que porter de la lingerie coton et soie version couture à xxx€ le centimètre carré, c'est avant tout (et surtout tout) pour soi :

Vivant 3/4 de mon temps pleinement habillée (en openspace, c'est plus raisonnable), personne ou presque ne peut juger l'attirail. Y'a pas de "it-soutif", pas vraiment de tendances, rien pour nous inciter à tenter des bonnets slim dès la rentrée (faudra juste oser le string lie-de-vin)...

L'Homme ne sachant pertinemment pas différencier un soutien-gorge ultra-travaillé Chantal Thomass d'un ultra-bon marché Etam, nul besoin de tergiverser les filles, leurs préférés seront toujours les plus faciles à dégrafer. Oubliez donc les mécanismes trop compliqués (pour lui, et pour vous)...


Les dessous restent l'un des rares territoires mode vierge de tout pré-requis, et uniquement ancré dans l'univers des choix personnels relevant de l'intime. Ils sont donc pour moi particulièrement révélateurs (chez les femmes comme les hommes d'ailleurs).

Me rappelle pas vraiment la première fois où j'ai acquis un semainier de culottes brandé Petit Bateau, j'devais avoir 5 ou 6 ans, et j'étais déjà fan du concept du 7j/7 en sous-vêtements brodés.

Autant vous dire que lorsque j'ai croisé cette version Stella McCartney pour grande enfant sur Net-à-Porter, j'ai tout naturellement cliqué, pour retomber dangereusement en arrière, véritable Lolita des temps modernes.

 

Un Fabulous Gift à offrir aux copines, ou à se faire offrir par un être masculin intéressé pour nous tester (1 semaine, pas plus). 


F.B

Edit : La gagnante du concours ÎK est Amandine (commentaire n°8). Merci d'envoyer tes coordonnées par mail directement à Isabelle, la créatrice : isabelleou@gmail.com !

2 commentaires:

sous vetement a dit…

Ahh, ces hommes. C'est tout d emême dingue qu'il ne fassent pas la différence entre de la lingerie de luxe et de la lingerie début-moyenne gamme... C'est pourtant ellement flagrant...

Erika a dit…

Alors finalement, cette culotte de soie Stelle, vaut-elle vraiment son prix. Niveau confort tu as trouve ca comment?