dimanche 6 juillet 2008

(Love) Porn Generation


" Le sexe n'est pas une réponse. Le sexe est une question. Et la réponse est : oui ".
Steve Martin


Après avoir visionné cette vidéo extraite d'un
reportage signé Arte, je ne peux m'empêcher de poster un billet à ce sujet. Pour commencer, il faut regarder çà.




Jeune fille de 18 ans donc, au discours scabreux il faut le dire, aux paroles terriblement crues quand il s'agit de nous parler de sa vie sexuelle. Nous sommes bien loin des rêves de jeunes filles d'antan, si loin que la vie de cette génération porno semble ressembler trait pour trait au journal du hard version 7j/7.

Vis ma vie de hardeuse / pute / objet sexuel est devenu le credo de ces midinettes en mal d'amour. Enfin en mal, non. Puisqu'elles réfutent totalement la thèse traditionnelle du "papa-maman-enfant" à laquelle elles préfèrent un schéma proche d'un savant mélange de Tournez Manège, l'île de la tentation et Blanche Neige et les sept mains...

Je suis loin d'être une psychorigide des traditions, une maniaco-authentico-puritaine obsédée par les conventions, croyez-moi. Je suis malheureusement bien plus proche d'une réalité bien moins politiquement correcte...!

Mais là je suis choquée. Yes, I'm chocking.

Pourtant je participe avec mes amies à de nombreuses parties de rigolade autour du sujet sexe, de soirées sex-toys endiablées (à l'occasion de la réalisation d'un mémoire sur le sujet, si , si, je dis vrai !) aux débriefs détaillés en passant parfois par l'établissement d'un compteur de points...



Je pensais être dans le coup, surfer sur la wave des nanas tendances, open et branchées. Et bien non, pas vraiment. Je suis de "l'ancienne école" à présent mais tant mieux. Moi (et ma dizaine de conquêtes) dormir tranquille avec ma conscience de fille pseudo saine.


F.B

3 commentaires:

ema a dit…

en vérité j'ose même pas écouter le témoignage tellement il me fait peur d'avance.

Pascal a dit…

finalement ce reportage sent le fake

http://fr.youtube.com/watch?v=5NvRTehtj04&feature=related

même si j'aimais bien la phrase " c'est la fille qui prend le role du connard"

et puis quelques part ce reportage illustrait bien le sujet djeunz = génération temps réel ..

p

Bébinou a dit…

Moi ce qui me dérange dans ce qu'elle dit, c'est qu'elle ne prend pas de plaisir, limite on dirait qu'elle veut se faire punir: "je me fais défoncer".
La seule différence entre une pute et elle c'est qu'elle ne se fait pas payer, vu qu'elle fait ça comme un service rendu aux mecs, juste pour qu'eux prennent du plaisir.