lundi 7 septembre 2009

Aux Puces

"Entre 18 et 20 ans, la vie est comme un marché où l'on achète des valeurs non pas avec de l'argent, mais avec des actes. La plupart des hommes n'achètent rien".
André Malraux

Passer un dimanche après-midi aux Puces, accompagnée par un guide labellisé "fin connaisseur", arpentant ce marché d'antiquités (mais pas que) depuis moult années et déambulant rapidement entre les allées en habitué futé et respecté, rien de tel pour faire ses premiers pas à Saint-Ouen et fouler le bitume encombré des stands et boutiques totalement inédites.

Rendez-vous fixé à 14h30 avec Philippe, notre "Fashion Tour" coach of the day, qui décide d'emblée de nous calmer (comprenez exacerber nos rêves de princesses diamantées) en nous entraînant vers les meilleurs spots bijoutiers du quartier: des boutiques spécialistes en Bakelite aux joailliers en pierres précieuses accueillant régulièrement Donna Summer, Elizabeth Taylor ou encore Marianne James, nos yeux écarquillés n'en finissaient pas de larmoyer devant tant de beauté.

Je suis restée calme, écoutant sagement les artisans/commerçants divaguer avec passion, et zieutant dangereusement un bracelet manchette en or mat fin matelassé totalement dingo-dingue (mais bon dingo-dingue à 450€).

Boutique Arts Décoratifs du XXème siècle, 91 rue des Rosiers (pas celle des Falafel), Saint-Ouen (pour tout renseignement, demandez Philippe Leandri et Dominique Giraud, adorables propriétaires de ce lieu de magie).


Boutique "Les Collectionneurs", 152 rue des Rosiers (toujours pas celle des Falafel), Saint-Ouen.

Au hasard des allées, la tendance militaire s'avèra sur-représentée. Du galon en veux-tu en voilà, du képi en feutrine bleu marine et même du sarouel façon Napoléon. Le fans de l'inconditionnelle veste Balmain à brandebourgs, et de la désormais faussement célèbre H&M, ont de quoi remballer leurs préjugés sur des modèles plus décalés, plutôt très pointus, associés à un slim et des bottines lacées.


Mon amour des jouets anciens ne fût pas délaissé. Mon amour pour les anecdotes en tout genre non plus... Sachez donc que les aubes de prêtres vintage sont très recherchées par la population gay, avides de fêtes déguisées (en tout genre, là aussi).


Mais l'adresse qui m'a certainement le plus marquée, et que je tiens ici à partager, c'est
chez Sarah.

Fille, petite-fille et arrière petite-fille de chiffonnière, Sarah se passionne pour tout ce qui est ancien. Depuis 20 ans, elle s'est laissée envahir par cette addiction familiale et son envie de chiner ne s'est pas émoustillée avec le temps. Avec patience et passion, elle a préservé, classé et rénové des pièces d'une extraordinaire beauté.

J'ai pris un plaisir immense à découvrir, fouiller, ouvrir ses boîtes jaunies par le temps recelant des merveilles cachées à ses côtés. Le contact avec les matières, le toucher des velours, des soies, des dentelles, des draps en fil, le tombé d'une robe Empire en mousseline de coton, les textiles et tissus d'hier qui ne seront plus jamais fabriqués, m'ont émue plus que tout, et je comprends désormais les afficionados des Puces, et plus particulièrement de cet endroit de cet endroit.

Boutique "Chez Sarah", 27 rue Lecuyer, Passage Lecuyer, Saint-Ouen.

Un après-midi insolite, une ambiance atypique, une balade loin de mes quartiers pseudo-chics... Et à la clé, une mine d'idées pour économiser mes vieux deniers en recyclant mes chiffons (comprenez mes vestons, à l'aide de jolis galons, mes blazers, avec des revers dentelles, et mes chemises, avec de retro noeuds-papillons) !

Il n'en fallait pas moins pour appeler Mamy en urgence histoire d'invoquer le Dieu de la machine à coudre pour un petit stage de DIY (Do it Yourself, pour les nuls).

Pour plus d'infos, rendez-vous sur le site des Puces de Saint-Ouen.

F.B

9 commentaires:

Marie a dit…

Sympa ce reportage photos, ça donne envie !

Joe a dit…

Les vieux numéros de "Modes et Travaux", j'adore ! J'ai personnellement une collection des "Echos de la Mode", leur odeur, le toucher du papier... Incomparable avec nos magazines glacés !

Anonyme a dit…

Tu m'as donné envie de retourner aux Puces toi !

Elle a dit…

C'était effectivement une après midi de folie avec toi ma baby modeuse!

Christian a dit…

Ces parcours "organisés" ont lieu tous les week-ends ? Auprès de qui peut-on réserver ? Merci pour tes réponses.

annouchka a dit…

Une chose est sûre c'est que l'aube de prêtre ne passera pas par moi, même si c'est tendance :D
J'aurais bien aimé moi aussi faire les puces avec un coach, car j'ai du mal à marchander, ma timidité m'empêche de m'approcher trop des stands et de poser les bonnes questions. En tout cas c'était très sympa cette petite visite, je ne pensais pas qu'il y avait autant de belles choses à Saint Ouen (et oui, faut sortir le dimanche)

leo63 a dit…

sympa cet article qqui donne envie d'aller aux puces de st ouen et cjez sarah.

BabyModeuse a dit…

Marie > Tant mieux, ça vaut le coup et ça égaye un dimanche !

Joe > Je chérie également l'odeur de ces vieux exemplaires... Fétichisme du vintage ?!

Anonyme > Re-tant mieux !

Elle > Excellent après-midi honey !

Christian > Non, c'était un parcours "événementiel". Mais vous pouvez vous renseigner sur les meilleurs spots de ce parcours directement sur le site des Puces.

Anouchka > Tout à fait d'accord avec ton choix sur les aubes ! Et sur l'attrait de ce type de parcours, un vrai bon moyen de découvrir les Puces autrement.

leo63 > Ah ça oui je te conseille vivement de te rendre chez Sarah. Et de prévoir minimum 1h ;-)

aaa kitty20101122 a dit…

patriots jersey
air max 2016
michael kors handbags outlet
af1
nike air max 2017
pandora jewelry
yeezy boost 350
jordan shoes
lebron 13 shoes
air yeezy