mardi 3 février 2009

Fast Fashion

"Souvent femme varie - Bien foi est qui s'y fie! - Une femme souvent - N'est qu'une plume au vent".
Victor Hugo

Après le fast food et le fast sexe (aussi dénommé le "Quickie". Moi, bien renseignée ?!), let me introduce you to the fast fashion.

Le concept, vous l'aurez deviné, est de briser la saisonnalité rigide des collections pour transformer nos magasins en un marché géant au perpétuel changement, un peu à la Zara like, fournisseur officiel de tissu en flux continu.

Mais dans les faits voir même dans le concret, çà donne quoi ? Des stylistes overbookées (même entre avril et mai), des consommatrices frustrées de la CB et des looks "ne serait-ce pas un peu too much" à deux balles et en pagaille.

Pourtant adepte du "New In" et véritable lécheuse compulsive de vitrines lors de l'arrivée des nouvelles saisons, je ne peux que constater, alléchée, le déclin naturel d'inventivité et d'originalité côté big stores et big créateurs.

On a beau nous assomer de "wishing list" pointues remplies d'éléments nouveaux in-dis-pen-sa-bles pour notre survie modesque, un semblant de déjà vu pointe son nez en guise d'alerte déguisée.

A chaque année sa couleur dites "trendy" par Elle, Cosmo & Cie. On nous annonce du violet, on bascule tout de suite dans la 100% purple attitude sans même passer par la case études. On ne réfléchit plus, on n'analyse plus et on ne compte plus.

C'est comme çà que l'on peut me se surprendre, en pleine virée shoppingesque, à sortir des inepties comme : "Le gris, c'est quand même hyper 2007" ou "Non, pas en prune. En violine, c'est plus in".

J'ai envie de dire STOP "You'd better stop, before, you go and break my heart". Stop au 54ème pull long V gris, Stop à la prolifération usurpatrice des slims sous d'autres dénominations, Stop au Pantone dédié à une (et une seule) saison.

Ras-le-bol de faire cinq aller-retour par semaine direction LaPoste pour revendre par dizaine mes objets pas assez frais désuets. Juste envie de dire Oui pour la vie à des it-vêtements qui durent plus d'un an.

F.B

2 commentaires:

Kaoliang a dit…

Je soutiens ton manifeste !
Tendance intéressante que j'ai remarqué au Who's Next, notamment, le vrai retour du style des années 90.

Comme pour les années 80, il y a à boire et à manger. Juste ce qui est intéressant, c'est de pouvoir sortir quelques jolies choses de son placard que l'on croyait ne plus avoir l'occasion d'arborer...

F.B a dit…

Kaoliang > Je peux justifier maintenant ma folie conservatrice au niveau des placards !