jeudi 17 novembre 2011

Instagram Fever

"Le gadget mène le monde, et le Japon mène le gadget".
Jean Dion


Comment ne pas revenir sur une success story incroyable de l'histoire des applications iPhone, liée de très très près à la mode (notre sujet de prédilection ici, non ?) et furieusement tendance ?

Petite introduction pour les non-connaisseurs :

Instagram fait ainsi partie des ces gadgets ayant aussi (au-delà de nous "entertainer" toute la journée) révolutionné la photo "sociale" sur les réseaux, avec pas moins de 15 photos postées chaque seconde.

Uniquement grâce à une irrésistible série de filtres, qui appliquent à votre banale photo prise avec un téléphone un petit côté rétro ou arty. Une plage bretonne devient hitchcockienne, une paire de chaussures quelque chose d'aussi beau qu'un défilé avec le recul, et le moindre paysage urbain retrouve un peu de magie d'avant les bureaux vitrés et autres parkings inceptisés... Bref (c'est le terme en vogue en ce moment), je pense que les novices sont déjà tentés par l'idée de se raconter en images, et de découvrir celles des autres par ce truchement.

Surtout les plus modeux d'entre-vous. Puisque si les vidéos des coulisses des défilés sont out car trop vues, les clichés Instagram de la même chose sont in...

Pour ma part j'ai craqué mon compte (enfin "craqué", c'est gratuit, donc pas d'inquiétude concernant ma survie financière) il y a déjà bien longtemps, et je cède désormais aux divers services fleurissant autour de ce concept initial. 

A commencer par Hispstamart, un nouveau site permettant d'imprimer vos prises préférées dans le format de votre choix...


Celle fringale d'Instagram version papier me rappelle clairement celle de la secte des amoureux du Polaroïd, à sa belle époque. J'aime le fait de pouvoir les toucher, les utiliser en marque page ou en simple trésor de pochette intérieure d'agenda. 

Mais une autre e-proposition m'a également alléchée, celle de StickyGram

Pour 14$99 (et pas un euro de plus en frais de port, worldwide free), vous recevez une planche de 9 mini-magnets à coller où bon vous plait. Très aventureuse, je les ai donc personnellement posés sur mon micro-ondes (!).

De quoi raviver de plus belle ma flamme Instagram, parce que le secret de ce language visuel à part réside sans doute dans le fait que tout le monde peut se sentir artiste le temps d'une seconde...

Et partager son petit monde sous un autre angle de vue plus rêveur, plus fantasque, avec ou sans pudeur.

F.B

3 commentaires:

Ludi a dit…

Et les beaufs -like me- qui roulent avec Android, y'a des trucs qui s'apparentent?

BabyModeuse a dit…

@Ludi Malheureusement, je n'en sais rien ;-(

Anonyme a dit…

Je regarde des vieux articles un peu par nostalgie et je me demande d'ou vienne tes bestioles ?
J'en ai une à la maison que j'ai récupéré de mon père décédé et j'en avais jamais vu d'autres.
Je ne sais même pas si tu auras une notifications ou autre pour te prévenir de mon message mais je préférais tenter !

Bonne journée à toi Florence.

Violaine.