vendredi 1 octobre 2010

My Little G in DPAM

"Il est beaucoup plus facile pour un philosophe d'expliquer un nouveau concept à un autre philosophe qu'à un enfant. Pourquoi ? Parce que l'enfant pose les vraies questions."
Jean-Paul Sartre


D'habitude plus Cosmopolitan que Parents Magazine, fréquemment allergique aux bacs à sable et autres "clubs des mamans", complétement rebutée par la desperate housewife life et les floppées de babies, régulièrement fourrée chez DKNY et non chez DPAM...
Les choses de la vie ont pourtant fait que...

(Dieu a un sens de l'humour parfois improbable) (et ça fait trop vilain de dire "belle-mère")

J'ai changé aujourd'hui mon "it bag" d'épaule, accueillant à ma manière un petit bout de 92cm j'ai nommé "Little Mister G".

Haut comme trois pommes (ou plutôt une bonne trentaine si l'on veut se la jouer réaliste et zapper ces expressions désuètes) et pourtant diablement coriace en matière de vêtements (un vrai BabyModeur, lui).

Il sélectionne déjà presque tout seul son tee-shirt, véritable élu du jour, qu'il aime sérigraphié (son préféré c'est Mickey, merci le marketing Disney) et coordonné à son gilet (et non pull, sinon, bah on ne voit plus le dessin sur le ventre, et ça, bah c'est le drame assuré); et avance un goût prononcé pour les mailles toutes en douceur (exit la laine qui pique ou le nid d'abeille qui gratte).



Constat immédiat après des mois d'habillage/déshabillage/rhabillage : qu'il est difficile de trouver des fringues pour kids jolies, pratiques, assez "branchées" (comprenez pas du Cyrillus) et non-exorbitantes côté prix (parce Burberry Children, c'est très zoli mais z'ai pas assez de zouzous), mixant à merveille mon attitude très Speedy Gonzales (j'veux du pratique moa, des scratchs sur les chaussures et des zips sur les hauts) et les idées bien arrêtées du chérubin en couches.

Contactée par la marque Du Pareil au Même (aka DPAM chez les initiés, les autres vont enfin pouvoir comprendre mon anagramme titré) pour assister à leur showroom presse de rentrée, spécial Fêtes de Noël (oui, chez les journalistes on a au moins 4 mois d'avance, c'est le strict minimum pour ne pas devenir totalement has been), j'ai ainsi pu découvrir une gamme que je méconnaissais, toute en basiques et imprimés, avec un air frais et beaucoup de simplicité.

DPAM est une enseigne qui s’est largement développée autour de l’enfant et des parents. Elle offre aujourd’hui une gamme de produits de puériculture, d’accessoires de bains et de literie, mais aussi des livres et des jouets en plus de sa mode enfantine (pour les 0 - 14 ans) gaie et colorée au rapport qualité/prix unique.

Avec des boutiques dans le monde entier et un site marchand http://www.dpam.com/, vous trouverez Du Pareil Au Même largement dans tous les endroits de la planète, pour la souplesse et la beauté du cuir du porte-monnaie des parents...

Car oui, dur dur de redevenir pragmatique quand on cause enfants (aveuglez par leurs fossettes d'ange jusque là), mais cela reste tout de même un argument de poids face à leurs vitesses "de pousse" et à leurs degrés de "salissement" (= fringues à laver tout le temps = fringues à changer très souvent = fringues à acheter régulièrement) (pour les non-initiés).


Les vêtements DPAM s'avèrent finalement peu onéreux (sans remettre en cause leur qualité), ce qui permet de re-nou-ve-ler la garde-robe au gré des centimètres (et de ne pas refiler au petit-dernier le vieux slip du premier).

Vous voulez voir ma sélection portée par my baby mannequin (ne dites pas non) (soyez mignons) (sinon ce sera punition) ?!


Sweat zippé TIMONSWEAT, sérigraphié "Oops Game Over".

Chaussons DUCHAT, "tout en doudou".


Dire qu'il a adoré ce Noël avant l'heure, c'est dire qu'il a déjà porté trois matins d'affilée son combo doudoune+chapka sur le chemin de l'école, en toute impunité d'air frais de septembre.

Too much, mais comme je peux le comprendre, impulsive du look que je suis aussi (qui a aussi déjà failli étrainer ses boots moumoutes cette semaine) (ou quand la patience mode vous titille).

F.B

Billet sponsorisé

4 commentaires:

ludivine a dit…

bah, c'est pas sympa de parler des fringues Cyrillue comme ca...
mes enfants portent souvent du Cyrillus, et moi aussi, et je pense pas etre completement "non branchée".
c'est sur que c'est classique, mais toujours joli, et de bon gout.
Moi je trouve qu'il faut toujoursavoir de bons classiques ds son dressing, et y ajouter des touches de mode pour avoir son propre style !
qu'en pensez vous ?

BabyModeuse a dit…

ludivine > L'allusion à Cyrillus était plutôt "second degré" en référence justement à l'image vieillotte de la marque face aux modèles plus "fantaisie" que proposent DPAM.

Je suis totalement d'accord avec vous pour la leçon des basiques, il faut toujours en avoir (et en nombre !) et certaine que Cyrillus propose des modèles de bon goût.

Je parlais il n'y a pas longtemps des gels douche Roger&Gallet qui souffrent eux-aussi d'une image un peu ringarde... Tout en les trouvant supers et en en achetant régulièrement pour leurs parfums que j'affectionne ! Ce sont deux univers différents mais je suis certaine que vous comprenez ce que je souhaite vous dire à travers cet exemple !

Merci pour votre visite !

Des Histoires de Pieds... a dit…

DPAM présente des petits classiques sympa parfois...
Le tout est de savoir allier ce genre de marque "de tous les jours" et des marques plus cossues "Burb, Z&V...."
Mais c'est vrai qu'il est aussi difficile d'habiller un enfant ac des marques sachant qu'ils ruinent très vite leurs fringues a l'école...
Mais je trouve que DPAM se refait très bien...
ps: trop choupinou les photos.. ;))

http://deshistoiresdepieds.blogspot.com/

BabyModeuse a dit…

Histoires de Pieds > Je trouve également leur positionnement intéressant en alternance avec des plus "grandes" marques. C'est d'ailleurs la raison pour laquelle j'ai accepté de faire cet article.
Merci pour ton commentaire ;-)