lundi 28 février 2011

Le 161

"Mieux vaux tête bien faite que tête bien pleine. Montaigne signifie par là qu'une fille réussit mieux dans la vie en sortant de chez le coiffeur qu'en sortant de Normale".
Claude Robert

En attendant un post 100% look (oui, je sais, ça fait longtemps) (mais c'est pas comme si la luminosité ambiante donnait des envies de photographie par ici), causons donc, comme à notre douce habitude, un peu fi-filles et surtout beaucoup cheveux, tifs, touffes (ou crin, carrément, me concernant).

Le samedi après-midi entier passé entre Nicole la coiffeuse, Jenny son assistante aux mèches rose violassées et Robert, l'apprenti gay fan de Lady Gaga, ça peut sembler très cliché, mais pour avoir testé bon nombre de salons entre ma chère Province et Paris, ça peut aussi vous parler, tant ça s'avère parfois pourtant si "classé vérité".

Alors même si au fil du temps, j'ai bien déniché un ou deux endroits qualifiés de "fétiches" (Coiffirst, rue des Petits Champs notamment), j'aime aussi changer, et tenter un détour dans d'autres contrées.

Cette fois-ci, le rendez-vous est pris chez Kat, jolie propriétaire d'un appartement au 161 rue du Temple, transformé en espace de coiffure privé...


Nouveau concept que je me devais d'essayer (en trop grande adepte de curiosités), loin du Franck Provost de quartier, proche du côté "à domicile", mais avec un appareillage adapté et sans odeur de coloration dans le salon à la clé.

Premières impressions... Humm c'est cosy, légèrement girlie (mais dans le bon sens du terme, ambiance boudoir et pas "fuschia-bling-bling"), on se sentirait presque à la maison...

Sûrement une des raisons pour lesquelles je me décide à tenter le diable de la coiffure en demandant un mini-balayage (no full covering please) histoire d'illuminer mon blond un peu terne, fadasse même.

Quelques photos (oui, je lui ai fait "le coup de la photo", celui où tu sors Jennifer Aniston et autres consorts, pour oser dire que oui, tu veux ressembler à ça) (en l'occurrence il s'agissait du dernier visuel de la campagne printemps/été Bérénice) (même pas honte), et quelques conseils/avis de pro divulgués par Kat plus tard, j'attaque mon thé Mariages Frères en kimono de soie et en papotant "dernier article Grazia".

Très bizarrement totalement détendue (suis plutôt du genre stressée du cuir chevelu en temps normal) et très apaisée par cet endroit calme et charmant (ou bien était-ce ce tip-top fauteuil massant ?).


Et tout ça sans compter, vous le voyez, sur la qualité des produits utilisés, de la marque italienne aux odeurs gourmandes Davines à la ligne dont le succès n'est plus à refaire, Leonor Greyl.


Un expérience qui donne des envies d'encore.
Un résultat qui ne donne pas des envies d'encore "j'repasse vingt fois ma main dans mes cheveux", limite "j'me relave la tête tant que je la retrouve pas justement".

Résultat en image, même si la lumière artificielle ne rend pas vraiment justice au travail de Kat (oui, j'ai un gros problème existentiel de luminosité en ce moment) (mais je pense que ce sera plus probant avec les photos "looks" de demain) (je râle mais je me satisfais quand même).


Si vous êtes tenté(e)s (les hommes sont évidemment acceptés, ça leur est même recommandé), vous trouverez toutes les informations ici (tarifs, horaires & Co).

On peut même venir entre copines, pile de magazines féminins sous le coude, pour une vraie pause de nanas, bien appréciable de temps à autre ma foi.

F.B

Edit : La gagnante du concours NUXE est Marie-Christine, commentaire n°18. Elle remporte la gamme complète "Prodigieuse".

2 commentaires:

colette a dit…

Bon spot ! Ca me tente bien cette idée de salon privé !

BabyModeuse a dit…

colette > Si vous testez, n'hésitez pas à me donner vos retours sur ce nouveau service !