mercredi 4 novembre 2009

VDC - Ebay : Le Match


"L'art de vivre ressemble plus à un match de lutte qu'à un ballet".
Marc-Aurèle

Ebay, vous connaissez (enfin, j'espère).

Mais VDC, "Vestiaire de Copines", le nouveau site de dépôt-vente chic parrainé par le site ELLE, vous ne connaissez pas hein ? Découvert grâce à un ami d'une amie (le coup classique) qui n'en est pas moins le créateur de ce site (moins classique), j'ai décidé de vous gonfler papoter avec vous de ce neo vide-dressing, ultime occasion également de vous présenter la (les ?) lubie(s) derrière cette envie de renflouer mes caisses rapidement, l'origine de ce mini-gouffre financier, la vie de ma CB, le drame de la mienne.

En gros j'essaye de rattraper mes craquages du mois dernier (ceux qu'on paye très cher le mois d'après) à l'aide d'Internet et ses nouveautés censées nous aider mais c'est moins joliment dit tout de suite.

Avant tout, se confesser.

Mes 7 péchés (pas capitaux) dans le désordre (et le froid) du début du mois d'octobre (parce que oui, les basses températures ont tendance à favoriser chez moi l'apparition de tentations pour des vêtements hot hot hot):

- 2 écharpes (l'une étant un cadeau... Je titille mais c'est important de juger ma confession en tout état de cause)
- 2 robes (The surprise de ce shopping compulsif. Mais le cas de la robe mérite un article à part entière. Keep posted)
- Trop de homewear (leggings, cache-coeurs, vous aurez ma peau en manque de chaud)
- Ma veste "Thriller" en cuir Zara que je porte non-stop depuis 42 jours maintenant photo ci-dessous que je stock aussi depuis, des restes pour aujourd'hui !

Veste Zara, Gilet Bérangère Claire, Echarpe GAP, Short American Apparel, Collant DIM Body Touch, Bottes Ash.

Pardonnée ou pas, j'ai maintenant besoin de cash et plus de cashmere.

En jeune fille (?) femme (?) organisée, j'ai créé mon compte sur VDC, pioché dans mes placards, souvent à contre-coeur, les pièces qui finalement me vont le moins bien (question de morphologie) et que je porte le moins (question de rapport usage/prix) et attaqué la mise en vente.

Mise en vente double puisque j'ai décidé de commencer par utiliser la puissance d' me refaire vite fait sur Ebay, et de proposer concomitamment mes "objets" aux entremetteurs de "Vestiaire de Copines". Une bonne façon de me faire une opinion sur ces deux méthodes de Second hand aux façons de fonctionner vraiment différentes.

L'une permet des enchères, une couverture mondiale, une rapidité inégalable et un choix illimité avec une automatisation des services de mise en ligne, mais l'intégralité des tâches "administratives" (échanges de mails pour les questions des acheteurs, suivi de l'envoi et de l'encaissement du paiement, envoi des objets, évaluation des deux parties) revient au vendeur.

L'autre propose des achats immédiats, un réseau "select" (où l'on peut découvrir le profil des vendeurs, leurs photos, leurs styles) et donc des pièces "haut de gamme" et tendances, une interface achat/vente entièrement gérée par le site (on propose ses vêtements de créateurs et un responsable VDC peut récupérer directement vos affaires pour prendre en charge toute la suite de la transaction), mais l'attente est forcément plus longue qu'avec un big worldwide site.


Je pense donc que "Vestiaire de copines" est à réserver pour des vêtements quasi-neufs, des "erreurs" d'achat (sans mauvaise pensée car souvent, les mauvais achats des uns font les bons achats des autres) sur des pièces chères et pouvant facilement trouver preneuse dans le cercle des fashionistas.


Tandis qu'Ebay reste Ebay en somme, toujours la même force de frappe et la garantie de la quasi -instantanéité de résultats financiers... Toujours le même manque d'âme supplémentaire ou de sélection vintage plus serrée, et le même bazar pour trouver la perle rare.

Mais vous pouvez toujours vous faire votre propre idée.

F.B

3 commentaires:

Hélène a dit…

L'occupation utile du dimanche par excellence !

Christine a dit…

Je ne connaissais pas VDC. Il faut que je teste. L'inscription est-elle gratuite ?

BabyModeuse a dit…

Hélène > Exactement.

Christine > Oui totalement.