jeudi 17 juin 2010

Zara quoi

"Le mensonge est, comme le tabac et les allumettes, monopole d'Etat".
Henri Jeanson


Il est de ces marques dont le relationnel amical dépasse le pouvoir statutaire, la puissance d'un logo ou l'hégémonie d'une égérie. Un friendship power tellement important que certaines enseignes deviennes aisément des "copines", de celles que l'on aime tellement que l'on y retourne très (trop) souvent.

Confiance assurée en ces lieux, à tel point que l'on pourrait se sentir devant sa propre armoire, mais en mieux.

Celle qui correspond le mieux à cette définition selon môa : Zara.

Zara chez qui je retourne au moins une fois par mois (Euh... La dernière fois c'était hier, mais je vous fais là une moyenne (donc incluant les jours de maladie, disette et too much work).

Zara chez qui je déniche les "it" de mon chic dressing les plus rentables que Terre Fashion est portée (29€90, c'est le prix de ma robe préférée depuis maintenant 4 ans).

Zara chez qui je sais trouver l'ersatz parfait (celui qui fera baver les copines et les collègues en quête de la dite pièce).

Zara chez qui finalement je me sens toujours bien, seule ou entre girls, certaine de sélectionner des vêtements dans l'air du temps (rien à voir mais avez-vous vu le nouveau flacon du parfum "L'air du temps" de Nina Ricci designé par Starck ? Pas très convaincue je suis), sans me retrouver fauchée comme les blés (et sans CB).

Flacon "L'air du temps" by Starck

Zara
quoi.

Sauf qu'en ce moment chez Zara, c'est un peu tout et n'importe quoi.

L'affaire de plagiat n'en finit pas de faire trembler la blogosphère... Il faut dire que le copié/collé des photos est soooooooo délibérément voyant (jugez par vous-mêmes).

Plagiat du "Blog de Betty"

Les blogueuses Betty et Miss Pandora disent être en relation avec la marque depuis peu, et ont déjà appelées au boycott sur leurs pages Web (Dur dur pour une enseigne qui composaient presque les 2/3 de leurs looks, mais "punition" amplement méritée).

Plagiat du blog "Miss Pandora"

Quelques jours plus tard, Zara annonce le lancement de son eshop pour la rentrée de septembre (le 2 exactement, comme pour les écoliers de France et de Navarre).

L'enseigne espagnole, jusque là étonnamment silencieuse (voir même totalement absente) sur Internet, comble son retard. La France, le Royaume Uni, l'Allemagne, l'Italie, le Portugal et l'Espagne seront les premiers pays à bénéficier de ce nouveau lieu de perdition digital. Une décision qui incitera peut-être Zara à améliorer ses relations avec les prescriptrices blogueuses "mode", mais qui engendrera à coup sûr un bugg monumental le jour de son ouverture...

Quand on (re)songe un instant à la vente "The Outnet" (petit frère du géant Net-à-porter), promettant des pièces "grand luxe" à partir de 1€, et aux milliers d'internautes déçues et fébriles devant un site over-mega-surchargé incapable de délivrer autant de shoes Chloé à la seconde...

Le monopole Zara toucherait-il à sa fin ? En avons-nous assez de nous faire plumer à coups de bouchées de pain (le fameux 29€90+39€90+19€90+69€90+...) par un logo aujourd'hui associé au grand méchant loup andalou ?

Même si je reste une fidèle, mon image de l'enseigne a pris un bon coup dans l'aile.

F.B

2 commentaires:

Anonyme a dit…

quand zara "s'inspire" des grandes maisons, du genre Bip-ciaga ou Isabel M., on trouve ça canon, les blogeuses les premères, on peut avoir leur look pour pas cher... maintenant quand ils "s'inspirent" des blogeuses, y'a un malaise ... chercher l'erreur... ;-)

voyance gratuite a dit…

L'original est quand même bien plus belle que la copie, à la limite il faudrait pas l'afficher!! lol!