lundi 17 janvier 2011

Vide-Dressing sur F3

"En amour, tout s'annule au fur et à mesure. Tout est à refaire à chaque instant".
Georges Perros

J'aime la mode.
Et la mode me le rend plutôt bien.

A l'heure de la fast fashion, comprenez la mode consommée vite et mal (comme un "Do Mac" de fin de soirée), j'affiche un turnover de dressing un peu trop important pour ne pas plier sous la charge de la dite crise, moi aussi.

Le concept, vous l'aurez deviné, c'est de briser la saisonnalité rigide des collections pour transformer nos magasins en market géant en perpétuel changement, un peu à la Zara like, fournisseur officiel de tissu en flux continu.

Alors même si je n'aime pas vraiment cette dernière dénomination, manière légère certes, mais surtout "nauséabonde" de traiter ce phénomène (oui, même si j'apprécie toujours la bonne vieille virée H&M entre copines ou en solo, celle où l'on ressort les bras chargés de petits pulls à moins de 30€, en ayant l'impression d'avoir gagné au loto à la vue du nombres de sacs estampillés) (les virées où l'on peut me se surprendre à sortir des inepties comme : "Le gris, c'est quand même hyper 2007")...

J'ai tout de même accepté de participer à un mini-reportage sur le sujet, réalisé pour le JT national de France3.


La vidéo (datée du mardi 11 janvier) est encore disponible ici pour quelques heures (heureusement, en matière de télé "Replay" et de VOD, le turnover s'affole, là-aussi) histoire de satisfaire les curieux (et vers la 23ème minute pour les pressés).

Rien d'exaltant malheureusement, mais quelques secondes rigolotes en marinière Claudie Pierlot.


Ma grand-mère a adoré, on va dire que c'est l'essentiel après tout.

Et puis ça a aussi engendré chez moi une frénésie... De vide-dressing, ma foi !

Pour les potentielles intéressées, voici un lien vers mes ventes Ebay (pas encore de vide-dressing personnel ici-même, mais ça ne serait tarder mes beautés).


Et je me permets d'annoncer quelques très belles pièces aux enchères (oui, avec l'accent "poissonnière" qui va avec) : Manteau léopard TopShop, Chemises Sandro, Comptoir des Cotonniers, Maje et Bel Air, Gilets/Pulls Manoush, American Vintage, Bérangère Claire et The Kooples, lunettes de soleil RayBan et Zadig&Voltaire, sac cartable ASOS... Et pas mal d'autres choses à venir dans la semaine dont un "vide-shoesing" de la mort qui tue.

A défaut de faire les soldes, je m'engage donc dans mes propres soldes.

Il était temps (me direz-vous Cher banquier) (Mais fallait-il nécessairement que je passe au journal télé pour me décider...). Heureusement, en amour, comme en mode, et comme en presque tout finalement : tout s'annule au fur et à mesure, tout est à refaire à chaque instant (cf citation du jour).

Et sur ces bonnes paroles, je vous laisse tranquillement reprendre votre train-train du lundi, à commencer (ne pas perdre l'objectif commercial) (lol) par une visite "soldesque", juste ici.

F.B

2 commentaires:

Mymy a dit…

Bon tu es incurable, j'en ai bien peur ! Et ce qui me fait le plus peur... c'est que je suis pareil ! ;-)

BabyModeuse a dit…

Mymy > Toutes les mêmes !!!