lundi 3 janvier 2011

Il neige, Amour

"Le génie, c'est un Africain qui invente la neige".
Vladimir Nabokov

Pas africaine mais néo-zéerlandaise, la créatrice de la ligne de boots fourrés MOU a quelque chose à part, quelque chose qui nous sort de l'éternelle UGG (et du sempiternel refrain "Sexy or not sexy ?" qui l'accompagne, et avec lequel les magazines féminins nous bassinent avant même les premiers frimas venus), quelque chose qui rendrait l'hiver presque acceptable...

Et c'est justement de cette mini-parcelle de génie (du temps à porter des skis en plein Paris) dont j'ai envie de vous parler aujourd'hui. Parce que je peux affirmer (sans lorgner un morceau de cuir déchiqueté et un bout d'orteil bien mouillé) que mes extrémités pieds à moi sont au sec, et ce malgré les dernières tempêtes, parce que ces shoes de neige sont de surcroît stylées à souhait, parce que ma paire de MOU a tout bonnement changé ma vie hivernale mes ptites dames !

Repérées tour à tour sur une vraie BabyModeuse de 5 ans (au "Noël des Enfants" de mon entreprise) (comme quoi, y'a pas de lieu pour repérer de la fashion, moi j'vous le dis), puis sur Gwyneth ou Cameron pour finalement tomber sur un article Public de cette fin d'année, mettant en scène notre reine de la mode made in NYC, j'ai nommé Carrie de Sex and The City (or SJP).


Définitivement élues it-shoes de l'hiver 2010-2011. Définitivement "already in my closet", histoire d'alterner avec mes Muks so 2009 bien aimées.

Shelley Tichborne avait pourtant lancé son premier modèle en 2004 (pas si trendsetteuse que ça la plus vraiment BabyModeuse)... Blizzard, c'était son petit nom.

Digne cousin de la UGG, tout en étant un peu trop proche à mon goût (légèrement incestueux en somme), mais déjà décliné en plusieurs matières innovantes pour le secteur de la botte fourrée.


La frénésie a suivi avec la sortie de la version Eskimo.
Hystérie chez les people, nous l'avons vu, et folie furieuse chez les shopeuses du monde entier.


Et je vous l'annonce, notre prochaine lubie (ou pas), sera celle-là : La Bandeau boot.


Pour aller bosser par -10°C (j'exagère, mais c'est comme pour la Météo, je parle de la température "ressentie" par mon propre corps) (qui, lui, se croirait presque en pleine Russie), je les associe à un slim ou un legging lainé et un bon pull irlandais.

Et pour traîner au coin de la cheminée, je les porte version "chaussons", boyfriend jean et sweat girly de rigueur.

Chemise The Kooples, jean H&M, sweat Oysho, boots MOU, vernis cuir glacé YSL

Indoor or outdoor, vous l'aurez compris, je les accompagne de toutes les sauces, sans complexes, sans semelles inondées à la moindre enneigée, et surtout sans "sexy or not sexy".

L'important, c'est la manière de se lover dedans.

L'attitude et le charme feront le reste... Car franchement, on a jamais idée de chercher à draguer quelqu'un en boots fourrées (sauf à Avoriaz, un certain hiver 2003 peut-être) (mais là, c'était contextuel...).

F.B

3 commentaires:

CECILE a dit…

J'aimerais goûter au confort de ces chaussures juste une fois histoire de voir. Je suis sûre de craquer aussi !

BabyModeuse a dit…

CECILE > Si tu essayes d'y mettre un pied, tu ne pourras plus les quitter ! Confort remarquable.

VALENTINA COCO a dit…

beautifull........http://vale-zagu.blogspot.com/ kiss