dimanche 29 mars 2009

7 Days

"La mémoire, c'est comme une valise. On met toujours dedans des choses qui ne servent à rien".
Walter Prévost


Sept jours de soleil et de journées à 30° enfin ça c'est sans compter l'ouragan Hugo qui pourrait pointer son nez en spirale

Sept jours sur une île sans BlackBerry, sans SMS perturbants et dévastateurs finalement, sans networking/briefing/meeting, sans club sandwich, sans ligne 2, sans manteau et sans chaussettes. 

Seulement 7 maillots de bain.


Parce que partir à la plage ne signifie pas alléger son poids bagage. Bien au contraire puisque le fait de se doucher 3 fois par jour incite à en profiter pour se changer autant de fois. Je cherche à justifier pourquoi ma valise contient 18 tee-shirts, vous l'aurez compris.

En langage d'accro à la fringue, 7 jours signifie donc: 7 maillots (même pas besoin de les laver pendant le séjour), 18 tops (idem), 5 shorts & jupes, 3 pantalons (in case of Hugo la tornade), 5 robes, 7 paires de chaussures (oui mais avec 3 paires de tongs ça chiffre vite), 12 pots de crème/spray/gel/lait pour le(s) corps/cheveux/visage/pieds, 5 vernis flashy et 2 tubes de Biafine ma peau d'albinos crame facilement, vous l'aurez compris .


Le tout devant nécessairement peser moins de 20kg. Si je rajoute la pile de magazines féminins attendant depuis deux semaines d'être lus faute de temps et les 4 tomes de Twilight ainsi que les 3 de Millenium, les nouveaux Philippe Labro&Delerm et deux autres livres shoppés en express au Relay de Roissy, je risque d'éclater la balance et mon compte en banque en €/kg. 

Seulement même en concentrant tous mes efforts pour dégrossir les gros tas grosses piles entassés posées sur mon lit, je continue à considérer chaque élément comme in-dis-pen-sable. Contrairement à beaucoup d'amies, je suis in-ca-pa-ble (j'ai envie de parler en mode pouf' péroxydée ce soir) d'anticiper ce que je vais bien pouvoir porter, même quelques heures avant une soirée.

Spontanée certes, mais parfois raté côté résultat en plein pied, dressée devant le miroir de la salle à manger. 

Sauf qu'au soleil, l'impulsivité prend tout son sens. A moi les tee-shirts déchirés grunge, les shorts "bleachés" javellisés pour les nuls par mes soins, les bandeaux de hippie et les spartiates dorées ! 


Plus besoin de réfléchir à comment accumuler les couches de pull tout en gardant un minimum de style. Plus besoin de mixer 15 pièces ensemble pour optimiser chaleur, confort et fashion attitude. 

Là, moins on en fait, mieux c'est. 

F.B

Afin d'animer ce blog même à la playa  (sans trop en faire non plus, vous m'avez compris), j'essayerais de poster quelques photos de looks "sous les sunlights des tropiques".

5 commentaires:

petits bouts a dit…

18 t-shirts??? Boudu... tu m'étonneras toujours :.) Je te souhaite de pas être comme moi à en prendre trop pour n'en porter que deux! C'est là qu'on regrette amèrement l'excédent de bagages!

BabyModeuse a dit…

petits bouts > Je porterai TOUT (même la robe dix fois trop petite que je viens de rajouter dans mon bagage cabine) !!

Anonyme a dit…

Moi en général je pars avec un bon mois de fringue d'avance donc je ne me permettrais pas de critiquer tes 18 t-shirts... Petite joueuse !

BabyModeuse a dit…

Anonyme > Tu me rassures sur mon cas désespéré !

Marieand a dit…

Moi depuis quelques années, j'obéis à une seule règle : jamais de bagage en soute ! Du coup, j'ai appris à trier ...
Bonnes vacances !