dimanche 1 mars 2009

18ème je t'aime

"Ce qu'il y a de bien avec l'hiver, c'est qu'il fait disparaître non seulement les feuilles des arbres, mais aussi les touristes de Montmartre".
Denis Guedj

Pas le temps de jouer la parisienne branchée sautillant d'un pas décidé de quartier en quartier, oscillant entre les arrondissements d'un tour de Vélib', pass Navigo au poignet on peut pas faire du vélo avec des sandales plateaux et un jupon très court bouillon et bons plans modasses bien au chaud dans sa besace.

Pas le temps de faire grand chose de palpitant en ce moment, mon coeur battant au rythme du bureau la semaine, et de mon mémoire non commencé non achevé le week-end.

Je concentre donc tous mes efforts pour déployer mes pouvoirs KitKat, dans l'espoir de me concocter une pause rapide mais ressourçante, utile mais aussi futile, simple mais excitante quand même.

Ca existe un truc du genre "Tordus anonymes" où on m'accueillerait en me disant "Tordue du jour, Bonjour" ?!

Suite à 10 minutes de cogitation chocolatée, je me retrouve rue des Abbesses, mon lieu de perdition des jours ronchons, riche en petites surprises boboisantes très charmantes.

Premier arrêt chez BeautyMonop' pour dénicher les fameux vernis O.P.I "You don't know Jacques" et "Crêpes Suzette" faisant blabater la beauty blogosphère ces derniers temps (moi influencée ? Jamais !), et tester le Baume des Tigresses, crème réparatrice pour les mains abîmées au délicieux parfum de guimauve (cette fois-ci repérée lors d'un aller-retour Paris/Lyon dans le beauty bag de ma voisine de carré SNCF).


36€ plus tard, le ventre creusé, je m'arrête chez Coquelicot, spécialiste du brunch et du petit-déjeuner à toute heure, un concept qu'en tant que grasse mat'euse avertie, j'apprécie.
Deux oeufs à la coque (avec mouillettes beurre salé-jambon comme je les aime), un jus de citron pressé tout sucré et un gâteau tigré, le tout pour une addition sans acidité.

Histoire d'égayer ce dimanche pas très gai, je décide de clôturer mon break sur une note décalée et anti-morosité, en m'offrant une nouvelle broche kitchissime chez Allison.
A mi-chemin entre le camée de grand-mère et les bijoux d'Austin Powers, leur collection me plaît tellement que je possède maintenant 3 modèles.

Romy Schneider, mon premier craquage (42€).
Grace Kelly, toute mini (25€).
Serge Gainsbourg, le dernier achat en date (38€).

Mettre le nez dehors le temps d'une pause, acheter une barquette de mûres vites avalées pendant le trajet et déballer ses petits paquets affalée dans son canapé, ça peut sembler niais. Pourtant, rien de plus requinquant, voir même grisant.

F.B

3 commentaires:

Anonyme a dit…

Bonjour

Découvrez hellocoton.fr , la communauté de la fine fleur des blogs féminins !

Faites découvrir votre blog à nos utilisatrices et rejoignez vos amies,

A tout de suite,
Béatrice (http://www.hellocoton.fr

F.B a dit…

Anonyme > Merci pour cette info.

Anonyme a dit…

très contente d'avoir attéri sur ton blog.à+ peut etre.cél
http://larmoiredemelodynelson.blogspot.com/