jeudi 30 décembre 2010

Problèmes de Tignasse #2

"En vieillissant, les hommes ne deviennent pas plus sages. Ils perdent leurs cheveux, c'est tout".
Francis Ford Coppola

Nous avions vu qu'après un teint presque parfait, des jambes galbées de 2m de long, et un fessier bien bombé, la chevelure arrivait naturellement en 4ème position de nos préoccupations beauté de fi-filles...

Et c'est bien pour cela, en vraie "meuf" avide de tests et sondages en tout genre, que j'avais accepté un essai Fructis sponsorisé en duo avec l'une de mes lectrices (précédemment tirée au sort, vous vous en souvenez après ces excès de fin d'année ?!).

Cette dernière n'ayant pas reçu ses produits à temps (fucking météo, fucking Poste), ce sera malheureusement un petit article à une seule voix pour le moment (mais je ne manquerai pas de vous restituer son avis en temps voulu) (l'esprit démocratique reste de rigueur ici).


Entre le big couscous de mamy, le Toblerone géant de tata (pas moins d'1m de haut, une tuerie), on ne peut pas dire que décembre soit le mois où l'on rayonne du visage ou du cuir chevelu (mine hivernal, Bonsoir).

C'est donc la pointe sèche et la racine grasse que j'ai débuté l'expérience (glamour du jour, Bonjour)...

Habituellement adepte des produits typés professionnels (et ultra-chers), dans la famille "salle de bains", j'ai toujours eu les cartes Kérastase, Redken ou Frédéric Fekkaï dans les mains, rejetant en bloc les tubes, pots et flacons de supermarché...

Mais comme il n'y a que les imbéciles qui ne changent pas d'avis (et Marie-France (de QVEMF) aussi), ce billet s'apparentra plus à un mea culpa entre vous et moi. Car a vu de la qualité de cet essai, je ne peux que : 1. La fermer (et bien correctement) 2. Me ravir de cette gamme "anti-j'défonce mon porte-monnaie".

La gamme Long&Strong tient ses promesses et me laisse les cheveux soyeux comme une caresse (si, si, une caresse peut être soyeuse) (faut que j'arrête les expressions de télé-achat), alors que le lait de brushing HydraLiss protège bien ma crinière dorée des méfaits de mon lisseur (pourtant) adoré.


L'item m'ayant finalement le plus convaincu est le masque Color Resist, au parfum très agréable et au rendu plutôt bluffant, tout proche de mes autres soins aux prix exorbitants.


L'Homme a lui jeté son dévolu sur le dernier gel de la marque aux extraits de Bambou, et a plutôt approuvé cette infidélité. Malgré un parfum un peu trop "champêtre" pour la saison, la texture fond et la tenue s'avère parfaite.


Vous l'aurez compris, je suis plutôt ravie, et mon acolyte aussi.
A la fois des produits et de leurs "finis", mais surtout de mes futures économies.

Moi qui suis née pour dépenser, je ne pensais jamais devenir une radine de la chevelure... Mais c'était sans compter sur
Fructis
et ses essences de fruits magiques à petits prix (Mister Coiffeur et ses shampoings en plaqué or ne passeront plus par moi, croyez-moi).


F.B

Billet sponsorisé


2 commentaires:

Séverine a dit…

He bonne année, meilleurs voeux, et continue avec tes bons conseils/plans/idées/remarques judicieuses, ça me permet vu d'ici de garder un pied avec la réalité parisienne!
Meilleurs voeux,
Séverine
http://journalduneparisienneaquito.hautetfort.com/

BabyModeuse a dit…

Séverine > Mes meilleurs voeux de bonheur pour 2011 également ! Merci pour tes commentaires toujours aussi adorables !
A bientôt !