mercredi 19 novembre 2008

CB cramée

"Je n'ai pas déclaré à la police le vol de ma carte bleue. La personne qui me l'a prise ne pourra jamais dépenser autant que ma femme".
Ilie Nastase



Mes nuits rétrécissant à vue d'oeil (si, si je vous jure, 7h puis 6, 5, 4, 3, 2, 1, bip bip ...), je suis passée en mode "E-shop" à mort. Pouvoir acheter quasi incognito, quasi n'importe quoi, moi, çà me fait kiffer. Même plus que çà.

Le e-commerce, je préfère vous mettre en garde, peut devenir aussi addictif que le commerce sans e. Même pire que çà.

On trouve des marques jusqu'alors inconnues au bataillon de notre armoirerie et celles que l'on ne pouvait trouver que lors de rares voyages transatlantiques . Même mieux que çà.

Sur mon long parcours (surf ?!) shoppingesque j'ai croisé la route de deux nouveaux entrants, et pas des moindres:

- Victoria's Secret, THE marque de lingerie bombesque from USA, qui livre finally en Douce France. Le plaisir de retrouver leurs fameux pyjama pants en 100% coton, leurs minis tongs alias leurs minis strings complétement pop et tous les accessoires de la gamme Pink (trousse, sacs, draps, plaids, etc...). A éviter cependant: le défilé des Victoria's Angels retransmis chaque année sur Paris Première, un pur moment de complexe attitude (dans les bras de choupinou, qui lui, bave).


- MyFab, un site de déco trop trop (mais alors trop trop trop) top. Des tarifs défiants toute concurrence car tous les meubles proposés sont vendus en no-name, c'est à dire qu'aucune marque n'y accole son logo (et donc son prix). Les délais de réception peuvent être un peu long car la production en usine est toujours prévue au moins 1 mois à l'avance. Pas de cadeau de dernière minute donc mais un joli panel d'armoires baroques type "Alice au pays des Merveilles", de poufs (véritable FatBoy placebo) et de fauteuils Louis XIV pour prendre des allures de Marie Antoinette dans sa home sweet home.


Et toujours, mes classiques, mes incontournables, mes basiques en quelque sorte:
- ASOS, ou comment remplir un e-panier full en 2 min chrono. 
- TopShop, ou comment ramener la fièvre modeuse de Londres chez toi.
- UrbanOutfitters, ou comment ramener la fièvre modeuse de NYC chez toi.
- Forever21, ou comment ramener une seconde fois la fièvre modeuse de NYC chez toi.

A esquiver sur votre route (vague ?!): CheapAbercrombie, des délais de livraison approchant les deux mois et une qualité décevante côté sweats.

Faites chauffer la CB, désengourdissez vos doigts congelés et cliquez. 
Attention au découvert à l'arrivée.

F.B

2 commentaires:

Elodie a dit…

Bonjour,
Voilà j'tavais aperçue sur les photos de Punky et maintenant je viens faire ma pub chez toi!
Voilà, je suis une jeune fille de 14 ans passionnée par la mode (utile quand on vient sur ton blog xD) et donc j'ai un blog...
Enfin, un nouveau, avant j'étais sur Skyblog, pas assez bien à mon gout donc voilà...
Mon ancien : mamereaunsaccroco.skyblog.com
mon nouveau : theveneration.blogspot.com

Florence a dit…

Sympa ! J'irai faire un tour pour te donner mes impressions !