mardi 18 novembre 2008

Up and ... Down

"Novembre est un beau mois. Mais il faut aimer le gris. Et l'oeil en saisir la lumière".
Gilles Vigneault


J-37 avant Noël, -1500h de sommeil (çà s'accumule vite cette connerie c'est dingue), -3000€ au Crédit Agricole, -15 friends sur Facebook, -1 côté coeur et -1000000000 (après, je ne sais plus compter) niveau moral... Il y a des matin où l'on est plus que l'ombre de soi-même, voire celle de notre chien.

Déjà emmitouflée comme un ours polaire (grâce aux belle journées automnales à 4/5°), je semble souffrir de novembrisme aiguë.

Je tente tant bien que mal de résister à la sinistrose de l'hiver mais même Actimel, qui devait renforcer mes défenses naturelles, ne marche pas. Même mon régime SOS shopping&dancing ne fonctionne plus (je vais peut être passer à vodka/fondant au chocolat). Même ma solution luminothérapie, consistant à rester le plus souvent dehors au soleil, devient mission impossible depuis que (Ô Enfer et putréfaction) l'on se cogne la nuit noire à 17h.

Mon métabolisme ralentit, ma volonté se fait la malle, ma mémoire s'emplit de trous, mes articulations se raidissent, mon dos se calcifie et mon cou décide de se figer... Je tente de me créer un cocon artificiel, une sorte de bonbonnière personnelle (pour voir la vie en rose évidemment) où je me fais chauffer la Ricoré, je me mets en boule sur le canapé et je laisse le temps passer. Je me trimballe clopin-clopant mon plaid tout le jour durant. Je tends le bras vers mes cigarettes, je me demande si le cancer me guette et je vais checker çà sur Internet. Je mange des pâtes, encore des pâtes et je m'empatte. Je m'interroge sur le pourcentage de Valium vendu, je vis pieds nus et je ne lis plus. Je n'ai même plus faim, mon frigo suit le mouvement de grève aérien et je n'ai envie de rien.

Durant les 6 prochains mois, mon unique obsession sera l'idée d'une plage de sable fin (avec des cocotiers, des fruits exotiques frais à volonté et le beau mec qui te les met directement dans la bouche, des mojitos et des cosmos, et une piscine à débordement au cas où le sel vienne à trop gratter).


F.B

2 commentaires:

petitsbouts a dit…

L'hiver et moi, ça fait pas deux non plus. Un peu comme le dimanche j'aime pas. Alors pour me remonter un peu le moral:
- je m'enfile plein de séries à la con à la TV
- j'organise des petits thés entre amies
- je fais des calins à mon chat
- je fais du sport
- et j'évite de rester sous ma couette avec ma bouilloire même si j'en meurs d'envie pcq tout ça c'est improductif au possible!

Courage, on est bientôt décembre, qui dit décembre dit Noël, dit vacances, dit famille, dit Janvier, Février et le printemps!

Anonyme a dit…

Lorsqu'on est belle et fine, intelligente, rigolote, élégante, en pleine santé, en CDI dans une belle agence, qu'on a des amis sur qui compter, qu'on a un blog visité par les plus grands leaders d'opinion CSP + 24/35 urbain branché, on se doit d'être optimiste... A mon humble avis, il ne te manque plus que la magie de l'amour associée à celle de Noël...

Pas mal les conseils de "petitsbouts"...

M.B.