mardi 11 novembre 2008

Pink Poker

"C'est formidable le poker. Ce qui compte, ce n'est pas de disposer de bonnes ou de mauvaises cartes mais de savoir jouer avec les mauvaises".
Bernard Werber

Ras le bol des soirées poker réservées aux hommes, il était grand temps que les filles fassent elles-aussi chauffer le tapis et les jetons (et grand temps également que je vous parle de mon jeu de bluff fétiche).

Exit la bière virile, les grosses montres (ou petites mais très chères) aux poignets velus et les effluves de cigares ! Le poker a trop souffert de son image trop virile, de sous-macho éructant un barreau de chaise dans une main, un scotch "on the rocks" dans l'autre. Aujourd'hui, on 
s'amuse et on renverse les codes masculins/féminins, on copie Bree, Susan, Lynette et Gabrielle et leur hobby favori à l'heure du thé, on sort les lunettes noires et
chapeaux de cowboy à la "Texas Hold'em" et on se met au "sport le plus violent qui se pratique assis".

Une soirée Pink Poker se pratique (vous l'avez compris mais j'aime bien insister) exclusivement entre filles (et j'ai bien dit ex-clu-si-ve-ment, donc pas de petit ami sympa-discret-mais rigolo-et qui saura s'adapter, pas de meilleur ami gay non plus, l'ambiance "beauty queen" au poker, très peu pour moi). 
L'idéal est de se retrouver entre cinq et huit pink ladies (plus, çà tourne au pugilat, girly soit, mais tout de même) en évitant les âmes (trop) sensibles qui ne sauront tenir plus d'une demi-heure entre le "cette fois, c'est moi qui vous plume" de votre copine hargneuse (et plutôt mal baisée) Véro, les glousseries et autres chroniques blondes de Sophie et les "check" intempestifs/maladifs de sa voisine de droite. 

Détail (mais majeur pour un détail) important (j'insiste encore et encore), le cadre doit lui aussi s'inscrire dans le registre girly. 

Out les chemises ouvertes-chaîne en or-qui brillent, ici, on glamourise ! A dose de maki california/paire de sushi saumon, cocktails (cosmo forever) ou vin blanc, petites morceaux de pain poilâne toastés au kiri et tapenade maison, et pour les inconditionnelles de la pizza, bah de la pizza mais coupée en fines tranchettes avec des pics colorés Alessi pour se servir (c'est quand même plus pratique).

Si vous avez besoin d'une petite piqûre de rappel côté règles du jeu, il existe même un guide so girly and so pink: "Poker Nana" de F.Montmirel et A.Carmody.

Moi, j'y vais, j'ai une pauvre paire de deux dans mon jeu mais je sens que le flop me réserve de bonnes surprises.

F.B

2 commentaires:

Anonyme a dit…

discours d'une femme célibataire...

M.B.

lolinette a dit…

Sympa l'article. Bien écrit.