samedi 6 décembre 2008

Hair Crash, suite et fin

"Mes cheveux tombent. Mes poux n'ont plus rien pour se retenir".
Jules Renard

Comme prévu, je suis retournée chez le coiffeur, non sans une lourde boule au ventre et une certaine envie de vomir rien qu'à l'odeur des colorants (à la vue de la coloriste aussi). 

Heureusement c'est Christophe, le responsable d'un autre salon Coiffirst, qui a accepté de tenter l'impossible, transformer la botte de paille orangée qui me sert de cheveux depuis 4 jours en crinière blonde sauvage et sexy (genre Heidi Klum dans la dernière pub Guitar Hero). 

A peine arrivé, il me sert un thé et réalise un état des lieux peu rassurant, tout en gardant espoir et en affichant un sourire que je veux optimiste. 

1ère étape: Un balayage de mèches plus foncées pour assombrir le tout (le roux a tendance à être clinquant) + deux bains déjaunissants (le jaune lui aussi peut être clinquant, et deux parce qu'un seul n'a pas suffit).

Verdict séchage: mieux (en même tant pouvait-on faire pire ?) mais toujours aussi peu naturel et cuivré. Avec en bonus une chute de plus de 4000 cheveux par lavage et une texture "plus sèche tu meurs".

2ème étape: Soin Chemistry System de Redken. Késako ? Un concentré d'actifs protéinés en shot qui est ensuite fixé à l'aide d'un produit "Phix Phase" et finalement sublimé par un masque réparateur. 

Verdict au bac: j'étais sceptique (mouarf, encore un soin, moi à part Kérastase Âge Recharge...) mais le résultat est extraordinaire, je passe ma main dans mes cheveux et je le vaux vachement mieux, genre Eva Longoria en L'Oréal Attitude. 

3ème étape (oui, la matière capillaire est belle mais la couleur ressemble toujours à celle ratée de ma concierge): une couleur blond foncé coulée jusqu'à mi-longueur puis émulsion des pointes avec le reste du produit.

Verdict brushing: je ne récupère pas mon joli blond d'avant mais je peux à nouveau sortir de chez moi sans 150 barrettes et 2 bonnets, arriver au bureau sans raser les murs pour éviter J.M et ses mails décolorés et envisager un RDV non cagoulé.

Prochaine étape dans minimum deux mois (patience, patience...) au risque de voir mes pauvres cheveux tomber. En attendant, je vis en mode daltonien. Trop de couleurs tuent la couleur.

F.B

4 commentaires:

fanette a dit…

Mon Dieu !!! Bon courage. Je frémis en te lisant...

Anonyme a dit…

heureusement il y a ELLE le lundi soir pour se remonter le moral !

Anonyme a dit…

http://www.flickr.com/photos/65959872@N00/58621514/

F.B a dit…

Fanette > J'ai arrêté de frémir... Pour vomir !!

Anonyme1 > Oh oui, heureusement ! Dans un bain, c'est encore meilleur.

Anonyme2 > Ton lien ne fonctionne pas ;)