lundi 15 décembre 2008

I ♥ my Moleskine

"Comme une bougie ne peut brûler sans feu, l'homme ne peut vivre sans une vie spirituelle, un Moleskine et un iPod".
Buddha

Comment imaginer un blogueur sans son carnet ? Prendre sur le vif une émotion, relater quelques propos tordus ou attraper une pensée incensée... Sans mon carnet, mes idées s'envolent, bonnes ou mauvaises. Si Oscar Wilde disait ne jamais prendre le train sans son Moleskine, j'avoue ne jamais sortir de chez moi sans le mien.

Rien de tel que ce petit cahier noir pour prendre des notes de façon classieuse et terriblement parisienne. Malgré les palms, les portables et autres e-books, l'amour du papier est bien loin d'être mort, et toute personne appartenant à son époque se doit de trimballer partout son indispensable notebook. Avec son aspect intemporel, ses finitions parfaites et son côté "user friendly" (pour qui sait utiliser un stylo), le carnet de brouillon des penseurs et des créateurs n'en finit pas de combler les nostalgiques du cahier Clairefontaine.

Si le phénomène a démarré avec Moleskine (fidèle acolyte de Picasso et Hemingway), d'autres carnets font leur apparition comme QuoVadis et ses "Memoriae" ou Rhodia et ses "Webnotebooks". Ayant un faible pour l'authentique, un côté régressif marqué et la manie de considérer toutes les copies comme de vulgaires "fake", je ne cautionne pas ces erzats de l'original, ces placebos ni beaux ni rigolos.

Seuls quelques modèles me font craquer, notamment chez Assouline et chez Etsy.




Mon rêve serait un jour de transformer les gribouillons de mon carnet en portfolio dinguo (genre arty quoi !), à l'image de ce que l'on peut trouver sur Skine Art ou sur le groupe Flickr dédié.

http://amiunderground.blogspot.com/


Ne jamais renier, toujours témoigner et griffoner, c'est ce que je prescris à tous les bouffeurs de vie sur papier gris.

F.B

4 commentaires:

petitsbouts a dit…

Moi mon bloc-note c'est mon cerveau! ET il faut bien le dire, il est pas toujours fiable :.)

Maribon a dit…

Et le fameux Post-it alors?
Il révolutionne le monde! En plus il se décline dans toutes les couleurs -fluo à mort-!
Ca ne prend pas de place, c'est pratique et on le colle partout!
On y met ses penses-bêtes, ses pensées du jour, on y met des petits mots pour qui se reveille à nos cotés...!

F.B a dit…

Petits bouts > Heureusement, je ne sors pas sans mon cerveau non plus ! Quoique...

Maribon > Ah j'adore, le post-it ! Tellement authentique, régressif et personnel.

F.B a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.