mercredi 3 décembre 2008

Hair Crash

"La chance s'attrape par les cheveux, mais elle est chauve".
Stendhal

Titre au jeu de mots pourri pour histoire pourrie. Aujourd'hui ce sera 100% anecdote merdique, aussi risible que terrible.

Au départ, une demi RTT et une maman généreuse qui vous offre votre balayage trimestriel. Un bon commencement qui cachait une fin glauque et péroxydée.
 
Traumatisée par une période en mode brunette attitude, je souhaitais retrouver ma chère tête blonde... Le rendez-vous chez le coiffeur est fixé, je ne dors plus (et je ne me lave plus les cheveux), so excited by my blondie come back !

Survoltée à peine passée l'entrée du salon, je précise 6 fois ma demande, au risque de passer pour la relou de service alias la cliente blacklistée d'office. La coiffeuse opine vaguement du chef, plus occupée par ses conversations à haute valeur ajoutée avec ses collègues, que par mes considérations capillaires.

A partir de là mon karma s'est vengé, la shampouineuse s'est trompée et mes cheveux ont commencé à tomber.

Après 6h de décoloration/coloration/triturage/arrachage de cheveux, je finis la tête à moitié orange ballon de basket, à moitié jaune tournesol. Geri Halliwell à l'époque des Spice Girls, en pire.


Là-dessus, la coiffeuse ose me demander un supplément, car je cite: "vous avez beaucoup de cheveux, j'ai dû utiliser énormément de produits". 
Partagée entre mes larmes de rage et l'envie de lui mettre le feu à sa crinière dorée, je hurle, je l'insulte, je me mets à bouger frénétiquement mes bras et à pointer dangereusement mon index vers son visage, j'ameute tout le quartier (là, j'exagère mais j'aurais pu dans l'idée. Tout comme me raser le crâne à la Britney), et je me mets à chialer comme une adolescente pré-pubère face à son premier kit de décoloration (çà marche aussi avec le premier tampon).

On me propose un rattrapage après-demain, sans aucun plan d'attaque précis, mais je reste positive. 

Ou alors la quantité astronomique de produits chimiques absorbée par ma boîte crânienne a sérieusement anéanti mon malheur face à ce qui n'est rien qu'un dérapage capillaire soit, mais qui peut vous faire maudir toutes les filles bien coiffées de votre entourage, porter une capuche même à l'intérieur en faisant mine de ne pas avoir remarqué, empêcher le mec d'en face d'allumer la lumière du bureau de peur que l'on ne vous repère à l'autre bout de l'open space, rigoler aux "T'sais que jsuis pas une bombe platine" diam'sesques et aux "I'm a Barbie Girl" des collègues apprentis chanteurs, bref, mener une vie de nana bimbo-isée et désespérée. 

Suite au prochain épisode. Vais foutre ma cagoule moi.

F.B

9 commentaires:

Plan B a dit…

c'est tres beau une tete rase, je l ai eu longtemps...
ah oui c est vrai, chuis un mec...

Julie a dit…

Hum, je fais bien de tomber sur ton article, je suis une fausse brune et je me demandais aussi si ça valait le coup de revenir blonde... apparemment non !
Tu peux préciser le nom du coiffeur, que je n'y mette jamais les pieds, au cas où ?

F.B a dit…

PlanB > If I were a boy...
Julie > Coiffirst Montorgueil, ne jamais demander Aurélie.

petitsbouts a dit…

Mais non c'est pas si raté que ça... Et puis ce soir c'est terminé, une nouvelle couleur et t'en rigoleras bien plus dans quelques temps (bien que ton article soit très drôle en dépit des circonstances)!

Laurent a dit…

Et dire que je loupe tout ça ...
Demande à Fabian ou Momo d'installer une webcam sur ton PC !
Non mais trêve de vanne mal placée (l'heure est grave, j'ai bien compris), je fais confiance à Sophie, je suis sûr que ce n'est pas si terrible. Et puis, tu aurais très bien pu finir avec une couleur aux reflets mauves façon plus de 70ans, penses-y.

F.B a dit…

petitsbouts > Oooo vivement ce soir !!
laurent > Au moins en mode violet, j'aurais été corporate à fond ;)

PinkLady a dit…

OH ben je te comprends, à chaque fois que j'ai des désirs capillaires un peu foufous, j'ai toujours peur du résultat. Je me souviens la fois où Ptitsbouts et moi avions acheté un balayage L'Oréal avec brosse incorporée, je l'avais pris roux pour légèrement enflammer ma chevelure. A l'arrivée, je me suis retrouvée avec des mèches oranges et rouges plus quelques blondes d'un précédent balayage. D'ailleurs, ces balayages ont disparu des rayons, curieux...

Sophie P a dit…

Merci encore de t'enlaidir pour te mettre au niveau de tout le monde !!!
Mais non tu es toujours aussi sexy en orange pipi !! ;o)))

F.B a dit…

PinkLady > Mais je me rappelle très très bien de ces fameux kits L'Oréal, je crois même avoir essayé... A l'époque, j'étais rentrée ds le trip gothique cheveux noirs, mèches blanches ;(
Sophie P > Quelle belle définition, orange-pipi, c'est exactement çà !