jeudi 9 septembre 2010

Outdoor Pantoufles

"Bien plus que le bruit des bottes, je crains le silence des pantoufles".
Thierry Van Humbeeck

Le terme "chaussons" aurait peut-être été plus adapté, finalement, à ce couplet en la gloire de la chaussure molle, sans talons ni matières "crève-orteils"... Et au refrain d'un enfin : "Ave Anniel, Ave" !

Allez, je pitche pour les non-connaisseuses : marque de shoes italiennes destinées à l'origine aux professionnels du ballet, en cuir très très (mais alors très) mou, aux motifs dans l'air du temps (liberty, sequins & co) (ou quand l'esprit street de luxe rencontre la tradition rétro de la danse) et aux prix raisonnables comparativement à notre maison des petits rats à nous (ceux de l'Opéra Garnier quoi), j'ai nommé Repetto et ses ballerines à 140€.


Les chaussures Anniel ont tout de la it-shoe d'aujourd'hui avec plus de 500 000 paires vendues chaque année, aussi bien aux spécialistes qu'à un public urbain friand de nouveautés pointues.

Tendances mais en conservant un côté authentique, ces shoes ont aussi, et surtout, un don particulier (à l'instar de leur coeur de cible en tutu) : leur souplesse.


Mon modèle en daim étoilé semble moulé sur mes pieds (et trouvé EN SOLDES) (ça se précise), et je rêve de ne plus le quitter (et donc de m'en racheter, histoire ne pas trop les user) (pourquoi pas un modèle plus bottines, ou des ballerines, ou des derbies liberty) (ah non, c'est déjà trop été 2010) (logique féminine, tu me tueras).


L'effet pantoufle, passé la ligne 2 du métro, ça n'a pas de prix.
Et l'effet chausson, même en pleine réunion... C'est juste grisant comme il faut (point trop n'en faut).

F.B

Disponibles online chez MonShowRoom, Place des Tendances, ou les Vitrines Parisiennes.

Aucun commentaire: