mercredi 22 septembre 2010

ValentineTags

"Les mots sont dociles à qui les aime".
Maurice Chapelan

Thématique "rendez-vous inopiné de la rentrée", de ceux qui découlent des jolis projets imaginés par une tête rêveuse et huilée du mois d'août (à peine 1 mois après, c'est plutôt teint lavabo et cerné).

Rencontre donc avec Valentine, charmante néo-créatrice de bijoux, ex-costumière au look de dandy girly et ex-styliste chez Cosmopolitan aux mains aguerries.


Il est midi lorsque je la croise après quelques échanges Facebookiens dans un bistrot parisien, menthe à l'eau en guise de festin (hydrolique et non calorique), tags et mots en bataille comme principal attirail.

Car notre créatrice se la joue (en langue française et shakespearienne). Elle manipule nos expressions et notre alphabet, pour en faire les bijoux gravés de ses fantaisies métalliques.

OK OK, possiblement j'entends déjà vos cris d'orfraies autour du thème du Tag sauvage, malheureusement galvaudé depuis le Jack Lang fin d'années 80 (Le tag, sur ton métro pas beau, dans ta ruelle pas belle, sous ta té-ci pas jolie, c'est chiéééé, nan ?!) jusqu'aux street artists chinois de paname et des world cities qui vous écrivent votre prénom ou celui de chéri sur un un grain de riz aussi triste et anti-glam qu'une paire de charentaises trouées un matin de novembre...

Stoooop !
On arrête tout de suite le bad trip et surtout la mauvaise piste : ici les mots, choisis, trendy et tout mimi, claquent en 2d degré, portent la création comme la création les porte, et surtout, surtout, contribuent à attirer le regard et l'intérêt : de l'Homme, qui peut passer un complet repas à tenter de déchiffrer deux mots (rassurez-vous, ca ne lui coupe pas l'appétit non plus, à l'Homme...), aux copines ou rendez-vous pro qui trouvent que porter "Attractive. Good for Nothing" autour du cou, c'est quand même un sacré gage d'auto-dérision...

Ces mots pas si doux ne laissent personne indifférent, sur collier, comme sur porte-clés.


Fabriquées a la mano dans son petit atelier d'intérieur londonien, ses créations sont disponibles en or ou en argent et peuvent être totalement personnalisées. Sur son site, un questionnaire subversif à souhait permet de livrer quelques billes à Valentine, qui vous proposera quelques pistes pour des tags tout à fait uniques...


Mon idée à moi ? M'en faire un spécial geekette de luxe... Avec du "#Babymodeuse" et du "Blogueuse" à foison évidemment. Le tout livré dans une mini-enveloppe vintage, idéale pour un cadeau (qui fera mouche à côté des autres) ou pour s'offrir ses verbatims persos.


Un coup de coeur à retrouver ici.

F.B

2 commentaires:

deedee a dit…

J'aime beaucoup, beaucoup !

Merci pour cette belle découverte.

deedee a dit…

Non mais vraiment, je suis dingue de ces créations. Je ne m'en remets pas, je suis à deux doigts de remplir le questionnaire pour recevoir MON collier à moi ! Rhaaaaa