jeudi 16 septembre 2010

I want to see you on my screen, fashion

"La culture est une chose qui vous arrive. Vous pouvez en acheter au Virgin Megastore et en louer chez Blockbuster Video. Mais ce n'est pas une chose à laquelle vous participez, ni à laquelle vous pouvez répondre".
Naomi Klein

Il y a encore quelques temps (deux ans, tout au plus), on se demandait si la mode s'était bien mise à l'heure YouTube and Dailymotion (cocorico) et si les grands noms du luxe allaient pointer leur nez doré au sein des plateformes communautaires, s'offrant ainsi potentiellement en pâture aux internautes assoiffés de commentaires assassins anonymes, de "#fail", "Unlike it" et autres poisons mortels pour leurs images...


La réponse est arrivée rapidement, le couperet est tombé clairement, les griffes les plus connues inondant le Net à coups de clips mis en scène par les réalisateurs les plus mythiques et mis en beauté par les stars les plus demandées.

C'était décidé, et engagé, les campagnes du luxe ne se contenteraient plus de papier glacé et exigeraient un tournage digne d'un film de ciné.


Louboutin engage Arielle Dombasle, Dita Von Teese et Elise Sednaoui pour une web-série loufoque, Chanel semble vouloir nous faire vibrer avec une Keira Knightley métamorphosée en rideuse de charme au volant d'une Ducati pour Coco Mademoiselle, et Gaspard Ulliel en héros torturé des temps modernes pour le jus Bleu, Dior nous a ensorcelé l'hiver dernier avec Marion Cotillard en Lady Noire (générant par ce biais une augmentation des ventes de ce produit de plus de 43%, un record) (source Ifop/Dior) et Lou Doillon joue aujourd'hui à Manon des sources version bobo 2011 pour Vanessa Bruno.


La réalisation de vidéos virales devient un nouveau Graal, permettant d'accroître la portée d'une opération de communication avec un coût faible, générant des millions de vues sur nos plateformes communautaires car s'apparentant plus à un moment d'émotion qu'une pub.

Histoire de s'y retrouver un peu dans ce joyeux bordel de new contenu "médiatico-modeux" et de ne pas perdre de précieux clics sur les sites généralistes en cherchant un clip spécial, une vidéo plutôt pointue ou carrément une exclu, je vous propose un micro-listing de mes e-endroits préférés pour mater ces nouvelles fashion connexions :

- VOGUE TV (l'incontournable) et son cousin éloigné JALOU TV, où l'on croise une sélection hypra-actualisée des it-machins à voir absolument et certaines rubriques maisons entièrement en images à découvrir d'urgence : "Les obsessions d'Alexandra" et "Une minute chez...".

- L'onglet "Vidéos Mode" de la jolie Caroline Daily qui recèle d'interviews VIP (celle consacrée à Nicolas Guesquière et Charlotte Gainsbourg pour le lancement du parfum Balenciaga est terrible), de moments privilégiés en backstage des plus grands défilés ou shooting (Kirsten Dunst sous l'oeil de Mario Testino pour le magazine V, coulisses du lancement du parfum Kate Moss, etc...).


- La rubrique vidéos du mastodonte FashionJob, qui, sous ses airs de vieux dinosaure de la mode sur Internet, fournit toujours de la news bien fraîche et, de facto, du clip tout aussi frais. Elle permet également de visionner des vidéos plus confidentielles tournées sur les différents salons professionnels autour du Globe; sans parler de ses moodboards tendances version animés plutôt originaux et bien montés.

- Last but not least, NOWNESS, le magazine de mode en ligne créé par le groupe LVMH (mais éditorialement indépendant) (enfin c'est ce qu'ils disent). En quelques mois, ce site glamourissime est presque devenu la bible incontournable de tous les fans de tendance, mettant en avant des sujets quotidiens mixant séries mode ultra pointues tournées en vidéo, sélection de spots gastronomiques, exclusivités musicales, portraits... Un contenu très worldwide pour mettre de la hype au cœur du quotidien.


Vous avez maintenant de quoi surfer pendant les prochaines heures (jours, mois, années...?!) et il est donc l'heure pour moi de vous laisser (dis autrement, je rends l'antenne, à vous les studios).

Mais pas avant de vous avoir donné l'info cruciale du jour (dixit la consommatrice vorace de presse que je suis) : Envy est le premier support à pâtir de la guerre des hebdomadaires féminins qui a commencé avec le lancement de Grazia en août 2009, et vient d'être racheté par le groupe Lagardère qui intégrera ses spécificités éditoriales au coeur de son propre titre BE (mariage forcé = raté ?!).

RIP Envy.

F.B

1 commentaire:

carofashionews a dit…

Personnellement, j'aime bien Camille sur JalouTV. J'avais fait un article sur elle: http://carofashionews.wordpress.com/2010/09/12/camille-pourcheresse-journaliste-mode/

BiZ
Caro - blogueuse from Geneva
www.carofashionews.wordpress.com