mercredi 14 janvier 2009

Ebay c'est moi

"Les défis: ils vous gardent jeunes".
Elvis Presley











En pleine effervescence Ebaysienne ... 

Il paraît que c'est la période la plus faste sur le site, le moment où tout le monde revend et se rachète des cadeaux (car une cacahuète musicale peut plaire à ricoleo211 et ta compil' vinyle des plus grands tubes de Rick Asley peut même se revendre à prix d'or chez EbayInsolite !), alors moi je relance ma machine de guerre, histoire de me refaire un peu. 

Parce que c'est bien beau de se priver de soldes mais moi, bah,  je n'y arrive pas ! Pas DU TOUT même. 

La simple vision d'un sac géant Kookaï dans les mains d'une collègue m'a fait vaciller. De battre mon coeur s'est arrêté, mes grands yeux sont passés automatiquement en mode "radar de sac" (pull ? chaussures ? écharpe ? manteau ?) et ma gorge s'est asséchée tel un blanc de poulet pas frais et trop grillé. 

Une basique mission Whiskas pour mon pas smelly cat a failli se transformer en pugilat de chéquier quand je suis passée devant un bac géant de pull en cashmere flashy made in Monoprix.

Je n'ose plus sortir. Je me terre comme une bête dans son antre. Et je ne sors que pour me nourrir (et pour bosser aussi, "pas le choix faut y aller" en hommage au fabuleux générique français de Prison Break by Faf Larage. Si, si, vous vous souvenez).

Je tente de raisonner mon esprit de shoppeuse en pleine crise de manque en appliquant la fameuse règle du 80/20 pour réaliser qu'effectivement, je ne porte 80% du temps que 20% de la montagne de fripes débordant de mon armoire. Les 80% restants ne représentant que 20% de mes looks journaliers, autant dire, les jours où je suis de sortie et m'autorise quelques folies (comme prendre le temps de fouiner là, juste derrière la pile de débardeur, entre le lot de maillots/paréos et les chemises pas repassées).

Le verdict "catastrophict" tombé, je me lance donc un défi Ebay: somme gagnée = somme dépensée. 


N'étant pas vraiment la reine de la balance commerciale, plus habituée aux cases "Crédit + 500 / Débit -1500" qu'aux grosses épargnes ou petites économies, il faudrait que je vende ma mère, ma soeur (enfin, ce qu'on pourra en tirer...) et mon appart (ah merde, je suis une pauvre locataire, je ne peux même pas) pour m'en sortir. Défi de taille, donc.

1ère semaine de vente finie et 1er bilan: 
+ 377 € (enfin - 120 € exactement, il a fallu combler le découvert avant de mettre la balance en marche !). Temps consacré: environ 2h, peut-être plus. 

Le "peut-être plus" n'est pas à prendre à la légère car les contre-temps sont légions au royaume de l'occasion. Entre la mise en vente (une petite heure pour prendre les photos, rédiger l'annonce et perdre du temps sur le site pour comprendre son fonctionnement), les multiples questions insensées des ebayeurs (longueur du tee-shirt de "sous la manche au col", poids en kg des chaussures ou demande d'achat immédiat de l'objet pour environ le quart de la valeur annoncée) et les missions Poste qui suivent ("les" parce que vous ne recevrez jamais tous vos chèques en même temps) voir même les remises en mains propres en pleine journée sur votre lieu de travail, juste au moment où votre boss a décidé de faire un point. 

Je n'exagère pas, tout ceci est tiré de faits réels, oui Monsieur, oui Madame.

J'attaque la 2ème semaine avec des ventes moins importantes (malheureusement ma commode ne regorge pas de sacs Darel ou Maje à vendre ! Je vais peut-être retourner bosser dans un bureau de presse histoire de remettre à la hausse le niveau luxe de mon dressing), mais regonflée à bloc par cette belle récolte.

Enfin, surtout à l'idée de pouvoir (peut-être) distiller la prochaine.

F.B

4 commentaires:

Jen a dit…

Baby Modeuse et vous autres ses fans attentives.

Je réagis à ce poste car je devrais m'inscrire sur eBay mais j'en ai tout simplement pas la force.

J'ai acheté pour une très belle cause (lors de la braderie Aides organisée par BETC), une paire d'escarpins Gucci

- 39
- ouverture devant
- vernis et velours noirs
- talons infiniment aiguille

Mais je n'en veux pas, mon moi intérieur (ou ma betise) culpabilise de faire de bonnes affaire, je les laisse à qui veut bien les chérir pour 130 euros (prix d'achat)

Et bravo pour ce blog Florence :)
*

petits bouts a dit…

is tu veux pas me vendre des trucs sur ebay... Trop la flemme... genre le palper-rouler Philips dont je ne me suis jamais servie, le cuit vapeur de ma belle mère trop encombrant, les chaussures lolipop trop grandes... Dis tu veux bien??? :.)

Florence a dit…

Jen > Merci pour l'annonce ! Je relais auprès des me copines modeuses. Et bonne chance pour tes débuts de blogueuse.

Petitsbouts > Morte de rire, j'imagine le couinement de tes fameuses chaussures Lollipop ! Allez, un peu de motivation, tu vas rapidement vendre tout çà !

D. a dit…

Hello,
Juste pour te dire que je vends qq petites merveilles sur mon vide dressing.
Si qq chose t'interesse n'hesite pas à me contacter.
Biz
Val
http://dpt-vente.blogspot.com/