mardi 2 novembre 2010

Plume

"Quoi de plus léger qu'une plume ? La poussière. De plus léger que la poussière ? Le vent. De plus léger que le vent ? La femme. De plus léger que la femme ? Rien".
Alfred de Musset

Maintenant que nous avons tous pu constater la teneur misogyne de certains écrits d'Alfred, cher poète romantique à mon coeur durant mes années lycéennes (quelle contradiction), passons à l'animation (c'est un peu comme dans "Un dîner presque parfait" et vous pouvez même me noter si vous le souhaitez) et jouons à l'invité mystère du lundi avec la présentation d'une créatrice découverte et adoptée il y a peu, une sorte de pépite du far west fashion.

Ex-Bordelaise, ex-Californienne et désormais Parisienne, Lucy est une styliste hors du temps (et out of space, visiblement) dont le raisonnement mode m'a étonnée, amusée et fatalement attirée, puisque la demoiselle donne dans du basique revisité, mon Saint Graal mode à moi.

Sous son nom de domaine à elle, Rose la Biche.
Son obsession, réfléchir autour du détournement et de l'assemblage.
Sa philosophie, considérer le vêtement basique comme une page blanche.


Elle ré-invente sans cesse, enlève la capuche d'un gilet zippé pour reconstruire un col ou imaginer boutonnière, coupe la manche d'un tee-shirt et la découpe en franges pour les repositionner sur une épaule... Totalement hors de la mode également, et c'est ce qui me plaît fondamentalement.

Force est de constater que j'ai de plus en plus envie d'investir dans des pièces fortes (mais forcément chères, c'est le hic de mon plan d'attaque), dans de très bons basiques, plutôt que dans de la fast fashion, d'abord rassurante et excitante (gourmande shopping que je suis) mais finalement écoeurante (à mort).

Le concept de la créatrice collant assez bien à ma mouvance du moment, j'ai tout de suite été charmée par sa mini-boutique Etsy (à ce sujet, si vous ne connaissez pas ce site extra, je vous conseille de lire les précieux conseils de Coline pour y dénicher des merveilles dans le genre).

Et quand il a été question de sweat gris (number one du Saint Graal mode à moi, j'en amasse à foison) (le number two, la chemise en jean, pour les curieux du jour), j'ai fondu.

Sweat "Plume" et sac Rose la Biche, tee-shirt American vintage, jean Sandro, bottines TopShop.

Matière très home made et assez "doudou", zippé pour plus de praticité et customisé de jolies plumes ton sur ton qui lui donne son nom, il remplit tous mes critères d'adoption. Et c'est sans vous parler de son penchant très DIY ("Do it Yourself" soit "Fait Maison" pour les non-anglophones du jour) qui me fait craquer à l'heure du mass market et ses pré-fabriqués.

Le mot d'ordre du jour sera donc d'aller visiter son "corner" sur Etsy (juste ici) pour un mardi aux allures d'un lundi, le clic en mode flânerie.

F.B

Aucun commentaire: